Déconfinement : les discothèques demandent une réouverture le 30 juin

Déconfinement : les discothèques demandent une réouverture le 30 juin©Boursier.com

Orange avec Boursier.com, publié le jeudi 06 mai 2021 à 13h53

L'Umih a annoncé qu'un référé a été déposé en Conseil d'Etat par des exploitants de discothèques pour demander leur réouverture fin juin...

L'Umih a annoncé qu'un référé a été déposé en Conseil d'Etat par des exploitants de discothèques pour demander leur réouverture fin juin...

Alors que les commerces, les lieux de culture et les terrasses des bars et restaurants devraient rouvrir le 19 mai prochain selon le calendrier du déconfinement dévoilé par Emmanuel Macron, les boites de nuit sont les seuls établissements à ne pas avoir eu de perspective de réouverture.

Ce jeudi, l'Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie (Umih) a indiqué qu'un référé a été déposé en Conseil d'Etat par des exploitants de discothèques pour demander leur réouverture le 30 juin, annonce jeudi le syndicat Umih.

"Ce référé-liberté demande au Conseil d'Etat d'intégrer en urgence les établissements de nuit dans le plan de déconfinement au même titre que les concerts et les mariages. En effet, ces derniers vont pouvoir se tenir librement à compter du 30 juin, alors qu'ils se déroulent de la même manière, en lieux clos, dans un contexte festif, avec de la danse et des boissons alcoolisées", explique l'organisation patronale.

Les discothèques victimes de discrimination ?

"Sur quel fondement peut-il légitimement être invoqué un respect des gestes barrières dans un cas, et un risque de propagation épidémique dans l'autre ?", s'est-elle interrogée, soulignant que la requête insiste "sur la discrimination dont sont victimes les discothèques, seul secteur d'activité à n'avoir aucune date de réouverture".

Cette requête vise également à faire reconnaître par le Conseil d'Etat "l'absence de mesures économiques justes et adaptées aux discothèques, dès lors que leur fermeture décidée par l'Etat depuis plus de 13 mois entache les principes constitutionnels et conventionnels de leur droit de propriété", ajoute l'Umih.

Le secteur de la nuit, "un élément indispensable de l'industrie hôtelière"

"Le secteur des discothèques en France comporte 1.600 entreprises, le chiffre d'affaires généré par ce secteur est d'environ 1 milliard d'euros et emploie près de 30.000 salariés. Au-delà de ces chiffres directs, le secteur de la nuit est un élément indispensable de l'industrie hôtelière et de l'attractivité des territoires", rappelle le président de l'Umih Roland Héguy.

"Nous sommes le dernier secteur à n'avoir aucune perspective de réouverture !", a regretté le président de l'Umih Nuit et de l'Umih du Rhône Thierry Fontaine. "Depuis notre fermeture, il y a près de 15 mois, nous voyons se multiplier les soirées privées et fêtes clandestines sans aucune sécurité et sans contrôle. Notre profession est encadrée par le code de la santé publique Il faut vite les faire revenir vers nos professionnels de la nuit !", a-t-il fait valoir.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.