Déconfinement : les nouvelles règles à partir d'aujourd'hui

Déconfinement : les nouvelles règles à partir d'aujourd'hui©Boursier.com

Orange avec Boursier.com, publié le mercredi 19 mai 2021 à 09h55

Couvre-feu, commerces, terrasses, lieux culturels, stades... Le point sur cette deuxième étape du déconfinement.

Couvre-feu, commerces, terrasses, lieux culturels, stades... Le point sur cette deuxième étape du déconfinement.

Après la fin de la limite des 10 km de déplacement en journée depuis le 3 mai, la deuxième étape du déconfinement démarre ce mercredi, avec l'arrêt de nouvelles restrictions. Emmanuel Macron s'est offert un café en terrasse à quelques pas de l'Elysée avec son Premier ministre Jean Castex pour marquer l'événement. "Un petit moment de liberté retrouvée qui est le fruit de nos efforts collectifs", a déclaré le président face aux journalistes.

"Il faut rester prudent et réussir collectivement à continuer à maîtriser l'épidémie, il faut continuer la vaccination qui se poursuit", a dit Emmanuel Macron. "On n'est pas encore sortis, ce sont des étapes progressives de réouverture. Habituons nous à essayer de vivre ensemble le temps présent."

Le couvre feu passe à 21h

Instauré depuis le mois d'octobre, le couvre-feu va être un peu assoupli, et passer à 21 heures. Il avait déjà été décalé une première fois le 27 mars, de 18 heures à 19 heures.

Réouverture des terrasses

C'est une réouverture très attendue par les restaurants et les bars, qui vont pouvoir proposer à leurs clients de s'installer pour manger ou boire un verre à l'extérieur. Le protocole sanitaire imposé par le gouvernement est strict, avec 50% de capacité d'accueil, l'obligation de proposer des tables de six personnes maximum et de rester assis.

Les professionnels redoutent ces nouvelles règles, difficiles à mettre en oeuvre et qui les rend très dépendants de la météo. Mais le secteur a besoin d'air, alors que les restaurateurs ont dû se contenter depuis de longs mois de proposer de la vente à emporter.

Depuis janvier, l'hébergement et la restauration ont enregistré la fermeture définitive de 1.334 établissements en Ile-de-France dont 372 à Paris, selon le Conseil national des greffiers des tribunaux de commerce (CNGTC). En 2020, 3.537 établissements franciliens ont mis la clef sous la porte.

Réouverture des commerces non-essentiels

Magasins de vêtements, de jouets, bijoutiers... Les commerces jugés "non essentiels" étaient fermés depuis le 19 mars dans 16 départements et partout en France depuis le 3 avril. Pour la réouverture mercredi, l'exécutif a là aussi mis au point des règles sanitaires strictes avec entre autres une jauge fixée à 8 mètres carrés par client, avant un assouplissement à 4 mètres carrés à partir 9 juin. Une tolérance est accordée pour les personnes du même foyer (mais avec une limite de deux adultes ensemble) et pour celles qui ont besoin d'être accompagnées (personne âgée, adulte handicapé...).

Les centres commerciaux aussi vont pouvoir accueillir à nouveau du public.

Réouverture des lieux culturels

Le protocole sanitaire a été renforcé pour permettre la réouverture des cinémas, des théâtres et les musées. Une jauge stricte sera appliquée dans les cinémas et les salles de spectacle : capacité maximale d'accueil de 35% et un plafond de 800 spectateurs. Cette jauge montera à 65% le 9 juin, pour un plafond de 5.000 personnes. Les spectateurs devront profiter d'un espace de 8m2 par personne.

Réouverture des salles de sport

Les salles de sport et les piscines ouvrent leurs portes mais en se limitant à un public prioritaire, comme les mineurs, avec une jauge de 35% et un plafond de 800 personnes. Le calendrier prévoit aussi la réouverture des activités sportives de plein air (stade, terrain de foot, de tennis...) et dans les lieux couverts : club, association, gymnase. Les rassemblement de plus de 10 personnes seront interdits.

La nouvelle étape permet aussi la réouverture des établissements sportifs de plein air et couverts, comme les stades, pour les spectateurs (800 personnes en intérieur, 1.000 en extérieur).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.