Déconfinement : Olivier Véran favorable à un allègement des mesures "territoire par territoire"

Déconfinement : Olivier Véran favorable à un allègement des mesures "territoire par territoire"
Olivier Véran, Ministre de la Santé...

Orange avec Boursier.com, publié le mardi 20 avril 2021 à 10h29

"Je suis ouvert à l'idée d'une approche territoire par territoire dans la levée des mesures de freinage, comme j'y étais favorable lors de leur mise en place", a affirmé le ministre de la Santé.

"Je suis ouvert à l'idée d'une approche territoire par territoire dans la levée des mesures de freinage, comme j'y étais favorable lors de leur mise en place", a affirmé le ministre de la Santé.

Comment va se dérouler le déconfinement ? Alors que le troisième confinement doit se terminer le 3 mai, avec notamment la réouverture progressive des écoles et la fin des limitations de déplacements, le ministre de la Santé Olivier Véran s'est dit ce mardi favorable à un déconfinement territorialisé dans le cadre de l'assouplissement des mesures imposées pour lutter contre l'épidémie de Covid-19.

"Je suis ouvert à l'idée d'une approche territoire par territoire dans la levée des mesures de freinage, comme j'y étais favorable lors de leur mise en place", a-t-il affirmé dans un entretien accordé au quotidien régional 'Le Télégramme'.

"Lorsqu'on envisage de lever un certain nombre de contraintes, il faut regarder la situation épidémique dans chaque territoire, la situation hospitalière et, de façon générale, le niveau de saturation des hôpitaux en France", a-t-il rappelé.

Une diminution qui reste "fragile"

Le ministre a noté une décroissance de l'épidémie depuis cinq jours, avec moins de nouveaux cas de contamination quotidiens. "On était monté à 40.000, on est aujourd'hui aux alentours de 33.000 cas chaque jour en moyenne", a-t-il détaillé.

"Mais cette diminution reste fragile : nous sommes toujours à un niveau très élevé de l'épidémie et la descente n'est pas encore suffisamment rapide et tranchée. Il nous faut continuer nos efforts", a néanmoins souligné Olivier Véran.

Interrogée sur 'France Inter' lundi, la directrice de recherche à l'Inserm Dominique Costagliola évoquait l'évolution de la situation sanitaire 15 jours après les mesures de restriction prises par Emmanuel Macron. Elle estimait de son côté que la situation épidémique actuelle en France ne "permet pas d'espérer une embellie proche" qui justifierait un allègement des mesures de restrictions à la mi-mai...

Une annonce sera faite en temps voulu

Lundi, la France a fait état de 449 décès au cours des dernières 24 heures et de 5.970 patients en réanimation, soit 77 de plus que dimanche.

Le gouvernement espère qu'une accélération de la campagne vaccinale conjuguée à des mesures de freinage de l'épidémie pendant un mois sur l'ensemble du territoire national permettront une réouverture progressive de l'économie à la mi-mai.

Le ministre de la Santé a ainsi réaffirmé que le gouvernement travaillait à une levée des restrictions à cette échéance et qu'une annonce serait faite en temps voulu, précisant que les écoles seraient rouvertes en présentiel le 26 avril et le 3 mai pour les collèges et lycées.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.