Décrochage scolaire : du mieux pour la France

Décrochage scolaire : du mieux pour la France©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le vendredi 08 décembre 2017 à 11h47

Le nombre d'élèves âgés de 15 à 24 ans sortant du système scolaire sans diplôme chaque année en France a diminué de trois points entre 2011 et 2015 pour atteindre 100.000 (13%), selon un rapport du Conseil national d'évaluation du système scolaire (Cnesco) publié vendredi. Au début des années 2000, ils étaient 140.000 à quitter chaque année l'école sans diplôme, précise l'étude du Cnesco.

En 2016, la France comptait encore 450.000 "décrocheurs", soit 8,8 % (contre 12,8 % en 2007), un taux légèrement inférieur à la moyenne de l'Union européenne (UE), qui atteint 10,7%. Le décrochage scolaire demeure très présent dans les académies du nord (Lille, Amiens), d'Ile-de-France (Créteil) et du Sud-Est (Corse, Montpellier, Aix-Marseille). À l'inverse, les académies de l'ouest (Rennes, Nantes) sont bien moins touchées par le décrochage scolaire.

Prévenir plutôt que guérir

Pour lutter contre le décrochage scolaire, les experts du Cnesco affirment qu'il faut "prévenir plutôt que guérir" et préconisent des mesures pour agir plus efficacement. D'après eux, il faut mener des actions en urgence dans les établissements où il y a le taux le plus d'élèves risquant de décrocher.

Sur le long terme, le Cnesco préconise des actions de prévention afin d'améliorer la qualité des enseignements et l'accompagnement des élèves, et des recommandations améliorant le retour en formation des jeunes décrocheurs.

 
1 commentaire - Décrochage scolaire : du mieux pour la France
  • avatar
    JON-DE-LIONNE -

    de la censure, encore de la censure, toujours de la censure sur le Forum Orange.
    Et bien puisque sur la rubrique Finance, un bug est là ...... moi aussi
    référence à l'article :
    Les Républicains : Bertrand estime qu'"il aurait pu gagner" face à Wauquiez
    Statut : refusé
    Il y a 17 minutes
    le 08 12 2017 à 10 16

    Moi j'aime bien M. Bertrand tant son expression donne le fond de sa pensée. Sa coiffure soyeuse, à elle seule, donne le sens de ses idées : fuyant. Identique à son sourire béat que semble supporter difficilement, malgré tous leurs efforts les doubles et triples mentons qui vont pourtant rechercher le renfort de la base du cou.
    Il est toujours brillant dans ses déclarations comme peut l'être la trace laissée par une limace quand elle se fait sa salade. Il a ce comportement typique du cloporte habitué à vivre en sous sol quand il pratique ses rituels francs de maçons en construisant son domaine de vie autour de ses propres crottes. Ses neurones miroir fondent donc par mimétisme un environnement glauque, cafardeux, sordide, suintant et dégoulinant de suffisance.

    avatar
    pourquoi-donc -

    prenez en votre parti , ces refus ne concernent que certaines vacations et je suis solidaire !

    avatar
    ptck59 -

    IDEM également pour et votre analyse est parfaite

    avatar
    Gpaysan -

    Convenez que votre article, caché derrière un pseudonyme, était difficilement acceptable.
    Vous pouvez, en revanche, le publier sur nombre de médias, en le signant.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]