Délais de paiement : 17,2 millions d'euros d'amendes en 2018

Délais de paiement : 17,2 millions d'euros d'amendes en 2018©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 22 février 2019 à 16h10

La répression des fraudes a multiplié les contrôles l'an dernier. Amazon, Huawei, Chloe, ou encore les casinos Lucien Barrière se sont fait épingler.

La DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) a publié vendredi le bilan des sanctions prises en 2018 en matières de délais de paiement. En 2018, 263 décisions de sanction ont été notifiées aux entreprises contrôlées, représentant un montant total d'amendes de 17,2 millions d'euros.

"Ces chiffres démontrent que le dispositif de sanction a poursuivi sa montée en puissance en 2018 puisque pour l'année 2017, 155 décisions de sanction représentant un total de 8,6 millions d'euros d'amende avaient été notifiées", peut-on lire dans un communiqué.

Depuis 2015, ces contrôles concernent également les entreprises soumises aux règles de la commande publique. L'an dernier, 107 entreprises publiques (au sens de la réglementation des délais de paiement) ont été contrôlées et sept amendes ont été notifiées pour un montant de 1,1 million d'euros.

Des amendes contre Amazon et Huawei

Le bilan, publié à la fin de chaque semestre, montre que sur les six derniers mois de 2018, cinq entreprises ont écopé de l'amende maximale de 375.000 euros : Amazon France Logistique, filiale chargée de la logistique ; Fraikin France, société exerçant une activité de location de véhicules utilitaires et de location longue durée pour les professionnels ; Econocom-Osiatis, spécialisée dans la fourniture de services numériques aux entreprises ; Huawei Technologies France, spécialisée dans le commerce de gros de composants et d'équipements électroniques et de télécommunications et Sedifrais, spécialisée dans le commerce de gros de produits laitiers.

La répression des fraudes a également prononcé 360.000 euros d'amende contre Dow France SAS (fabrication de matières plastiques) et Chloe (commerce de prêt-à-porter, sacs et accessoires), 340.000 euros d'amende contre Distribution leader Price SNC, 330.000 euros d'amende contre le groupe Lucien Barrière (casinos et hôtels), 310.000 euros contre CDiscount (commerce en ligne de produits divers) et 300.000 euros contre Danone.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.