Départ surprise du numéro deux de Nike: des "comportements inappropriés" signalés

Départ surprise du numéro deux de Nike: des "comportements inappropriés" signalés
Remue-ménage à la tête de l'équipementier sportif Nike, le 26 septembre 2017

AFP, publié le vendredi 16 mars 2018 à 09h18

L'équipementier sportif Nike a annoncé jeudi le départ surprise de son directeur exécutif Trevor Edwards, numéro deux de la firme américaine et considéré comme le successeur éventuel du dirigeant, Mark Parker.

Sans vouloir faire de lien direct, un porte-parole de Nike a indiqué à l'AFP que des "comportements contraires avec les valeurs de Nike et son code de conduite" avaient été signalés.

Le départ de Trevor Edwards s'inscrit dans le cadre d'une "décision visant à réajuster notre équipe pour accélérer notre croissance et faire évoluer notre culture", a déclaré le porte-parole, précisant qu'il n'existait pas "d'allégations directes de mauvaise conduites", concernant le désormais ancien directeur de la marque.

Selon le Wall Street Journal, un mémo interne de la marque américaine rédigé par le PDG du groupe, Mark Parker, a annoncé dans le même temps le départ de Trevor Edwards et le fait que que la compagnie avait reçu plusieurs signalements de "comportements intervenus au sein de l'organisation qui ne reflétait pas les valeurs d'intégration, de respect et d'autonomie" promues par l'équipementier sportif.

M. Parker n'a pas précisé la nature des plaintes reçues, ni dans quelle mesure elles impliquaient ou non M. Edwards ou d'autres membres de la direction. Il a en revanche précisé qu'une révision des ressources humaines et du système de plaintes internes au sein de l'entreprise était en cours.

Trevor Edwards restera conseiller auprès de M. Parker, jusqu'à son départ officiel prévu en août.

Mark Parker, 62 ans, restera lui PDG de Nike "au-delà de 2020", a précisé la compagnie.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.