Dépenses contraintes : les Français consacrent en moyenne 1.061 euros par mois

Dépenses contraintes : les Français consacrent en moyenne 1.061 euros par mois©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 23 novembre 2020 à 13h52

Les Français déboursent en moyenne 1.061 euros par mois pour payer leur loyer, les mensualités de leur crédit immobilier, leurs factures d'énergie et d'Internet, les assurances...

Loyer, électricité, assurance automobile, facture d'Internet, abonnement téléphonique... Alors que la crise sanitaire ne cesse de rogner sur le pouvoir d'achat des Français, les dépenses dites "contraintes", également appelées dépenses "fixes" ou "pré-engagées", ont progressé en flèche ces dernières années.

Selon une étude de LesFurets.com et de l'institut CSA Research dévoilée ce lundi, les Français déboursent en moyenne 1.061 euros par mois pour régler ces dépenses qui sont difficilement négociables à court terme, car elles ont un caractère obligatoire du fait de la loi (impôt, assurance...) ou découlent de la signature d'un contrat (loyer, factures d'eau...).

"Ces dépenses font partie du quotidien des Français et représentent aujourd'hui près de 30% du budget des ménages alors qu'en 1960, elles ne représentaient que 12% de celui-ci", précise le comparateur d'assurances, qui a dévoilé son indice national des dépenses contraintes...

11 postes de dépenses contraintes

Selon l'étude, le nombre de postes concernant ces dépenses par foyer français monte jusqu'à 11 en moyenne. Avec un montant moyen de 635 euros par mois en moyenne, les dépenses liées au loyer ou au remboursement d'un crédit immobilier arrivent en tête, se plaçant largement devant le poste des transports. Celui-ci représente 223 euros, en incluant l'assurance auto et le carburant...

Viennent ensuite la santé en raison notamment du coût d'une mutuelle (107 euros par mois), les dépenses énergétiques (94 euros par mois) et les abonnements de téléphonie, d'Internet, de télé (90 euros par mois).

"Il convient de noter que pour la part de Français (26%) ayant recours à un crédit à la consommation, les frais mensuels de remboursements (169 euros) en font la troisième dépense la plus onéreuse après le crédit immobilier et le crédit automobile", selon l'étude.

La Bourgogne en tête

Sans surprise, l'indice national des dépenses contraintes est plus faible pour les catégories les plus modestes (813 euros) et plus élevé pour les hauts revenus (1.900 euros), du fait de leur niveau de loyer nettement supérieur. Il atteint 1.040 euros contre 386 euros pour les ménages les plus modestes.

Par ailleurs, l'étude souligne que la note est plus salée en Bourgogne-Franche-Comté, où les ménages consacrent 1.554 euros par mois pour ces dépenses contraintes, contre 1.001 euros en Île-de-France...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.