Dépôts d'invendus dans une forêt : l'auteur a été identifié, Carrefour dédouané

Dépôts d'invendus dans une forêt : l'auteur a été identifié, Carrefour dédouané©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 21 août 2020 à 16h50

Des centaines de produits périmés, de la marque Carrefour pour la plupart, avaient été retrouvés dans la forêt de Mormal, dans le département du Nord...

Les services de gendarmerie n'auront pas mis longtemps pour remonter jusqu'à l'auteur des dépôts sauvages d'aliments invendus et périmés des enseignes Carrefour et Leclerc, dans la forêt de Mormal, dans le département du Nord. Alors qu'une enquête a été ouverte mercredi suite au dépôt d'une plainte de l'association Mormal Forêt Agir, l'affaire semble en effet avoir été résolue, comme le rapporte 'La Voix du Nord'. Il s'agit d'un membre d'une association d'aide aux démunis.

Les produits provenaient en fait d'un grossiste, qui les avait remis à cette association distribuant les invendus à des personnes dans le besoin, comme l'exige la loi. Or, une partie n'avait pas pu être distribuée à temps, les produits ayant dépassé la date de péremption.

L'association avait donc proposé à une ferme près de la forêt de Mormal de les récupérer pour nourrir les animaux. Une fois arrivé sur place, le bénévole n'est pas parvenu à trouver les propriétaires et a pris la décision d'abandonner les produits le week-end dernier. L'homme, identifié et entendu par la police jeudi, a expliqué avoir agi de son propre chef.

Une amende pouvant aller jusqu'à 1.500 euros

Pour rappel, des centaines de produits périmés (boîtes de tapenade, briques de boisson ou encore des champignons...) de la marque Carrefour pour la plupart, soit l'équivalent de deux camionnettes d'aliments, avaient été retrouvés dans trois secteurs de la forêt. Cet acte avait été dénoncé par l'association Mormal Forêt Agir, qui avait été elle-même alertée par un promeneur.

Le dépôt illégal d'ordures constitue un délit passible d'une contravention de cinquième classe, et donc d'une amende pouvant aller jusqu'à 1.500 euros. Les poursuites à l'encontre du bénévole n'ont pas encore été ordonnées.

Carrefour prendra en charge les frais liés à l'enlèvement

Ce vendredi, le maire de Locquignol Jean-Claude Bonnin a indiqué à 'La Voix du Nord' avoir reçu la confirmation que l'enseigne Carrefour allait prendre en charge les frais liés à l'enlèvement et la destruction des invendus alimentaires retrouvés dans la forêt de Mormal, soit "l'équivalent d'environ une dizaine de mètres cubes".

Contactée par Mormal Forêt Agir via sa messagerie sur les réseaux sociaux, l'enseigne avait affirmé que cet incident était "totalement inacceptable". "Cela va à l'encontre de nos engagements et de nos pratiques", avait-elle ajouté, indiquant également qu'une "alerte en interne" avait été lancée.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.