Depuis leur réouverture, les casinos français pâtissent peu de la crise

Depuis leur réouverture, les casinos français pâtissent peu de la crise©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 19 août 2020 à 15h46

Selon le président du groupe Partouche, la fréquentation des casinos a été "un peu atténuée" depuis leur réouverture, tandis que le groupe Barrière a fait état d'une baisse de 4% en juillet...

Dans les casinos, rien ne va plus ? Le président du groupe Partouche Fabrice Paire et le directeur général du groupe Barrière Eric Cavillon sont revenus ce mercredi sur la situation des casinos en France. Si l'impact de la crise sanitaire a été sévère pour le secteur, la fréquentation des établissements du groupe Partouche a été "un peu atténuée" depuis leur réouverture, estime Fabrice Paire.

"Il y a eu effectivement, entre le 14 mars et le 30 avril, une période assez longue de fermeture totale, il n'y a plus du tout eu d'activité... Là, les établissements ont pu rouvrir, ça se passe correctement avec une fréquentation un peu atténuée, mais on a eu du monde et un bon succès de reprise à travers le sérieux avec lequel on a rouvert nos établissements", a-t-il expliqué sur le plateau de 'BFM Business'.

"Il est clair que depuis quelques semaines avec le discours sur la reprise de la contagion, on sent une petite crainte... Maintenant depuis le 2 juin la preuve est faite qu'on arrive à gérer" la situation sanitaire de manière "satisfaisante", au travers de mesures sanitaires strictes, a ajouté le président du groupe Partouche.

Une reprise "fragile"

De son côté, le groupe Barrière, qui compte 27 casinos en France et 4.000 salariés, constate une fréquentation en légère baisse des casinos cet été par rapport à l'an dernier. Egalement présent sur 'BFM Business' ce mercredi, le directeur général du groupe Eric Cavillon a tout de même reconnu que la reprise demeurait "fragile".

"A fin février, lorsque nous avions terminé notre dernier mois complet, on était à +5% de progression, légèrement au-dessus du marché des casinos, qui, d'une manière générale, se portait bien en France avec beaucoup d'investissements", a-t-il précisé.

"La reprise a été assez intéressante au mois de juin mais avec un parc un peu inégal", mais "aujourd'hui, au mois de juillet, on est revenu un peu aux réalités, avec une dépense moyenne redevenue ce qu'elle devait être, voire un peu plus faible qu'auparavant, et une fréquentation à -4% sur juillet".

Le casino d'Enghien-Les-Bains en difficulté

Le directeur général du groupe Barrière a souligné des difficultés notamment pour la "maison phare" du groupe, le casino francilien d'Enghien-Les-Bains en Île-de-France, alors que de nombreux Parisiens ont quitté la région pour les vacances d'été.

"La réalité des choses va nous rattraper en septembre avec la crise économique qui s'annonce et qui aura forcément un impact sur notre activité comme dans beaucoup d'autres", a-t-il estimé. "On ne sait pas encore ce qui va se passer à la rentrée", a indiqué Eric Cavillon, qui annonce d'ores et déjà "une baisse des investissements très ciblés avec des rapports immédiats"...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.