Des chèques cadeaux pour booster les commerces à Noël ?

Des chèques cadeaux pour booster les commerces à Noël ?
chèques cadeaux up

Boursier.com, publié le vendredi 27 novembre 2020 à 21h32

Bercy voudrait tripler le plafond de défiscalisation des chèques cadeaux, afin de soutenir les commerces physiques qui ont souffert du confinement. Ce marché de 2 milliards d'euros est essentiellement dépensé lors des fêtes de fin d'année.

Après un mois de fermeture pour cause de deuxième confinement sanitaire, les commerces dits "non essentiels" rouvrent donc à partir de ce samedi, avec un protocole sanitaire renforcé et des horaires d'ouverture élargis. Très affectés par la crise, ils espèrent attirer une clientèle nombreuse à 4 semaines de Noël, une période de l'année cruciale pour le secteur.

Selon le site internet des 'Echos', le gouvernement pourrait apporter un coup de pouce supplémentaire à ces commerces, en encourageant les chèques cadeaux, un marché pesant 2 milliards d'euros, qui sont dépensés à 70% pour les fêtes de fin d'année.

Bercy pousse ainsi à relever nettement le plafond de défiscalisation de ces chèques, qui passerait de 171 euros à 500 euros, et ferait aussi en sorte que ces chèques soient fléchés vers les commerces physiques plutôt que les achats en ligne.

Décision rendue la semaine prochaine

"Nous réfléchissons à une telle mesure, qui nous semble une bonne chose pour favoriser les commerces pour les fêtes de fin d'année. La décision sera rendue la semaine prochaine", selon l'entourage d'Alain Griset, ministre délégué chargé des PME, cité vendredi par le quotidien économique.

Le temps presse dans la mesure où les Comités sociaux et économiques (CSE) des entreprises passent début décembre leurs commandes de chèques cadeaux auprès des émetteurs de ces titres : Groupe Up, Edenred, Sodexo et Natixis...

Une réunion s'est tenue en milieu de semaine à Bercy réunissant Alain Griset et les acteurs du secteur. "Nous avons proposé au gouvernement d'augmenter jusqu'à la fin de l'année, le plafond d'exonération des titres cadeaux attribués par les CSE et les PME aux salariés", a indiqué Youssef Achour, PDG du Groupe Up, interrogé par 'Les Echos'.

12 millions de salariés potentiellement concernés

"Le déplafonnement de ces aides de 171 euros à plus de 500 euros est possible car les budgets d'oeuvres sociales ont été sous consommés cette année et qu'une simple modification d'une circulaire administrative suffit", a-t-il précisé. Pour M. Achour, ce serait "une réponse pertinente face à la crise que traversent les commerces de proximité, et pour redonner aussi du souffle au coeur de villes".

En France, environ 12 millions de salariés et d'agents reçoivent des chèques cadeaux, de la part de 40.000 CSE, petites entreprises de moins de 50 salariés ou collectivités territoriales.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.