Des "privatisations importantes" pour financer des "technologies de rupture", annonce Le Maire

Des "privatisations importantes" pour financer des "technologies de rupture", annonce Le Maire
Des grilles de loto à Paris, le 23 février 2017

AFP, publié le dimanche 18 mars 2018 à 14h02

Le ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire a confirmé dimanche des "privatisations importantes" à venir en France, dont le produit servira à investir dans des "technologies de rupture" comme "l'intelligence artificielle".

"Je vous confirme simplement que nous ferons des privatisations importantes, car nous voulons que l'Etat dégage des moyens financiers pour investir sur les technologies de rupture sur lesquelles nous sommes en train de prendre du retard", a déclaré le ministre au micro de l'émission Questions Politiques, interrogé par des journalistes de France Télévision, Le Monde et France Inter.

Plutôt que de "toucher des dividendes régulièrement" d'entreprises nationalisées, l'Etat préfère consacrer "10 milliards d'euros" issus de futures privatisations, afin de "financer des recherches sur l'intelligence artificielle ou le stockage de données ou sur le stockage d'énergies renouvelables", a détaillé le ministre.

Il n'a pas précisé quelles entreprises seraient concernées par des privatisations: "Si vous le dites, vous faites perdre de la valeur aux entreprises et je pense que là encore ce serait être un mauvais gestionnaire que de donner la liste avant", s'est-il justifié.

Le gouvernement a déjà indiqué vouloir céder une partie du capital de la Française des jeux (FDJ), tout en gardant le monopole, tandis que la décision de privatiser Aéroports de Paris (ADP) "est prise depuis longtemps", avait expliqué à l'AFP une source proche du dossier début mars.

"Le rôle de l'Etat c'est quoi? C'est les services publics, la SNCF, la Poste, voilà pourquoi nous les réformons. C'est en deuxième lieu, certains actifs stratégiques, les actifs militaires, l'énergie nucléaire, des choses qui sont très sensibles, et puis c'est la capacité à intervenir pour réguler quand c'est nécessaire (...) pour tenir l'ordre public économique" a lancé M. Le Maire.

Sur le plan international, M. Le Maire a rappelé qu'il porterait "dès lundi et mardi" l'opposition de la France aux mesures protectionnistes décidées par Donald Trump sur l'acier, lors du G20 Finances qui se tient à Buenos Aires.

"J'ai rencontré des salariés (...) leurs inquiétudes sont légitimes, tout l'acier qui ne rentrera pas aux Etats-Unis (en raison du relèvement des droits de douane, NDLR) pourrait se déverser en Europe et faire baisser les prix de 5%" a-t-il estimé. "La guerre commerciale ne fera que des victimes, entreprises, croissance, emplois, et notre capacité à nous de nous redresser" a prévenu le ministre.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
627 commentaires - Des "privatisations importantes" pour financer des "technologies de rupture", annonce Le Maire
  • avatar
    realiste82 -

    Nous privatisons depuis une trentaine d'années et cela ne sert strictement à rien car le déficit budgétaire continue d'augmenter. Sans parler du déficit du commerce extérieur dont on se garde bien de faire état. Si nous voulons investir dans les technologies nouvelles commençons par supprimer toutes les aides aux entreprises qui ne servent strictement à rien car les écarts de salaire avec les pays asiatiques sont bien trop importants pour être comblés. Les solutions sont ailleurs.
    D'autre part nous voyons que les entreprises privatisées de service public sont un véritable fiasco et ne remplissent en rien leur mission première qui est d'apporter un service de qualité à un prix abordable.

    avatar
    Tueur -

    ben , faut bien payer les 6 millions de parasites salariés d'Etat .......

  • avatar
    granjo -

    Autre fleuron les barrages hydro électriques , comme les autoroutes vont passer au privé dans des mains étrangères, vive Bruxelles

    avatar
    lmpibt03458 -

    C'est vrai c'est a surveiller ,macron est un traitre a la France , Altom énergie = USA Altom transport = Siemens allemagne , l'industrie d'armement risque de passer sous contrôle allemand ?

    avatar
    Tueur -

    ben, il faut payer nos 6 millions de fonctionnaires branleurs, le RSA, le RMI, la CAF, l'APL, les aides kekechose, Pole Emploi, le "revenu universel" , etc ......

    avatar
    Tueur -

    j'ai oublié la CMU ....... il y en a tellement, je suis paumé ....... enfin , à priori, pas tout le monde ......

    avatar
    Tueur -

    et les handicapés du ciboulot ......

    avatar
    Tueur -

    les fêlés ......

    avatar
    Tueur -

    les assoc Lesbiennes, Gay, les barjots, les inadaptés ......

    avatar
    perignacien -

    Tueur me semble bien être le plus félé de tous,

  • avatar
    CCK -

    marrant ca j'en parlais sur le forum orange hier ,
    on va commencer par la FDJ , puis ADP , SNCF , puis Orange , PSA , Renault , Airbus , etc etc

    de toutes facons pas le choix , c'est ca ou la ruine des petits epargnants ,
    Nous sommes proches d'un scenario à la Grecque , il suffit que les taux directeur de la BCE monte un peu

    avatar
    bersim -

    Oui effectivement la France va devenir un merdier inimaginable...................

    avatar
    Tueur -

    avez vous été au moins jusqu'au Primaire ?

  • avatar
    lmpibt03458 -

    macron est franc-maçon et Bilderberg ,mondialiste , tout vient de là

  • avatar
    lmpibt03458 -

    les syndicats ne sont pas claire ils sont pro- UE ,ils ont fait élire macron , l' europe ( l'UE ) est une boite a cancer !