Des VTC ont manifesté à Paris pour réclamer l'application de la loi

Des VTC ont manifesté à Paris pour réclamer l'application de la loi

Une centaine de VTC lors d'une manifestation porte Maillot à Paris, le 24 novembre 2017

A lire aussi

AFP, publié le vendredi 24 novembre 2017 à 22h44

Plus d'une centaine de chauffeurs de VTC ont manifesté vendredi, de la porte Maillot à Paris jusqu'aux abords de l'aéroport de Roissy, pour réclamer une application stricte de la loi régulant le secteur et de meilleures conditions de travail.

Une centaine de voitures s'étaient garées vers 9H00 le long du Palais des congrès de la porte Maillot, où la ministre des Transports, Élisabeth Borne, participait à la Journée internationale des assises de la mobilité.

Les chauffeurs s'étaient rassemblés dans le calme sur le côté du bâtiment, les forces de l'ordre empêchant toute intrusion sur le périphérique voisin, a constaté un journaliste de l'AFP avant que le cortège ne s'élance en direction de l'aéroport parisien.

"On est là pour montrer à la ministre que les chauffeurs sont présents, déterminés, et qu'ils veulent l'application de la loi", a déclaré à l'AFP Helmi Mamlouk (FO-Capa VTC), co-organisateur du rassemblement avec le SCP-VTC.

M. Mamlouk a également réclamé la création d'un tarif minimum, piste envisagée sous le quinquennat précédent, ainsi que "la fin de l'ingérence des plateformes" dans les discussions menées sur la profession. "Quand il y a des négociations sur l'hôtellerie, on n'appelle pas Booking ou Airbnb", autres plateformes de mise en relation, a-t-il lancé au micro.

Arrivés à 17H30 à Roissy, les VTC bloquaient toujours à 19H00 une entrée de la plateforme aéroportuaire et provoquaient un ralentissement, une seule voie de circulation étant libre, selon une source aéroportuaire, le syndicat FO-Capa VTC recensant 436 véhicules mobilisés.

Ils se sont dispersés à 20H15, selon la source aéroportuaire.

Votée fin décembre 2016, la loi Grandguillaume a durci l'accès au métier de VTC pour mettre fin au contournement opéré par plusieurs milliers de chauffeurs Loti (transport collectif à la demande). Elle donnait un an à ces derniers pour réussir l'examen commun VTC-taxis ou obtenir une équivalence pour faire du transport individuel.

Mais la ministre des Transports a accordé un délai supplémentaire aux chauffeurs qui auront engagé d'ici la fin d'année les démarches pour être en règle.

Au rassemblement parisien, une pancarte dénonçait les "mois d'impunité supplémentaires" accordés aux chauffeurs Loti. Une autre proclamait: "Au pays des VTC, la Borne est reine et Uber est roi". 

Les plateformes "cassent les prix, c'est elles qui font la loi et il nous arrive de tourner à perte. Il y a beaucoup de sociétés qui arrêtent. Nous demandons un minimum au kilomètre", a déclaré Yassine Bensaci (UCP-Paca) depuis Marseille, où quelques chauffeurs s'étaient rassemblés "par solidarité avec (les) collègues parisiens".

Les représentants des taxis et des VTC (syndicats et plateformes) seront reçus le 8 décembre par Mme Borne, selon un courrier de la ministre consulté par l'AFP, afin de réaliser notamment un "point d'étape" sur l'application de la loi Grandguillaume.

La réunion sera également l'occasion de lancer "des travaux de court et de moyen terme pour parvenir à une amélioration de la régularisation du secteur, en particulier par la discussion des questions relatives à une tarification minimum et à un encadrement du temps de conduite des chauffeurs".

 
11 commentaires - Des VTC ont manifesté à Paris pour réclamer l'application de la loi
  • avatar
    JON-DE-LIONNE -

    Encore de la censure, toujours de la censure injustifiée sur le forum orange
    et bien puisque dans cette rubrique " finance" il semblerait qu'il y ait un bug ....

    Référence à la réaction : ( AYALOU)

    Olivier Dussopt, socialiste qui n'a pas voté le budget du gouvernement dans lequel il accepte d'entrer, ex porte-parole de Martine Aubry, finalement rallié à Manuel Valls, en opposition frontale avec le ministre sous la tutelle duquel il va devoir travailler ....Voici un nouvel exemple de la mise en pratique du "en même temps" si cher à notre président de la République. A moins que cela ne s'appelle, "diviser pour régner".

    signaler au modérateurcommenter
    Statut : refusé
    Il y a 16 minutes
    le 29 11 2017 à 10 44

    La gauche, Ayallou ! ils sont comme des taupes accrochées aux branches de leur courant avec tant de vers leur grouillant dans le ventre mou du centre de leur mouvement que l'on reste persuadé qu'ils n'ont toujours pas compris !
    Ils se sont fait chasser un jour après l'autre ; ils parlaient de printemps arabe ici ou là ne comprenant pas que c'était leur propre hiver qui s'approchait ; qu'une danse après le couplet suivant ,l'automne de leur existence illuminait puissamment le paysage politique comme un soleil retrouvé d'été, en France !

  • avatar
    franceouestjustice -

    Y a t'il un Français conducteur de VTC ?. Belle voiture, beau costumes , il devraient être content, c'est ce qu'ils recherchent . .

  • avatar
    JON-DE-LIONNE -

    Encore de la censure, toujours de la censure injustifiée sur le forum orange
    et bien puisque dans cette rubrique " finance" il semblerait qu'il y ait un bug ....
    référence à l'article :

    Fonction publique: Darmanin lance une vaste consultation des agents et usagers
    Statut : refusé
    Il y a 8 minutes
    le 24 11 2017 à 12 53

    Il nous semblerait pertinent d'évoluer, dans les couches du mille feuilles administratif, vers la généralisation de la suppression d'un fonctionnaire sur deux comme option proposée aux contribuables, et vers l'imposition un jour, de ne plus considérer comme un droit "les congés maladie". Dans les collèges et lycées les agents d'entretien les agents de maintenance et de cuisine peuvent être remplacer par des services privés, indique notre rapport. Une proposition qui permettrait aussi, "de ré allouer les sommes économisées à la montée en gamme globale de l'offre de service public en privilégiant, entre autres, l"efficience, la qualité la disponibilité des services pour les usagers.

    SERVICEs PUBLICS : changer ses habitudes pour sauver la planète de la fonction publique !

    Avec notre rapport, nous ambitionnons simplement de "contribuer au débat" sur "une question de société et de politique majeure", alors que devraient débuter rapidement à notre sens des États généraux de la fonction publique et du fonctionnariat. Nous espérons pouvoir contribuer à "fixer un cap à la transition politique et du fonctionnariat qu'il convient d'amorcer".

  • avatar
    denis22 -

    Quand c'est des salariés du public on ne rebat les oreilles de chiffres et en particulier de pourcentage de grèvistes et nombre de manifestants! Pour info, il y a environ 40000 VTC à Paris, environ 100 manifestants, no comment.

  • avatar
    luciditas -

    Du style: "On veut bien travailler hors la Loi, mais à condition qu'elle nous protège..."

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]