Dieselgate : Fiat Chrysler soupçonné d'avoir bloqué l'enquête

Dieselgate : Fiat Chrysler soupçonné d'avoir bloqué l'enquête©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 23 octobre 2017 à 16h20

Nouveau rebondissement dans l'épais dossier du "dieselgate"... Le groupe automobile Fiat Chrysler est soupçonné d'avoir fait obstacle à l'enquête sur les soupçons de fraude concernant la pollution de l'air par les moteurs diesel, dévoile lundi l'agence de presse Reuters.

Elle a eu accès à un courrier datant du 17 octobre, dans lequel une juge d'instruction chargée de l'affaire informe les parties civiles de leurs droits, notamment celui de "formuler une demande d'acte".

Obstacle à l'enquête

C'est la première fois qu'un grand constructeur est visé par une enquête en France, les concurrents du groupe italo-américain ayant choisi de coopérer avec la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF).

Fiat Chrsyler est le seul constructeur à être poursuivi pour avoir fait obstacle à l'enquête, mais n'est pas le seul dans le viseur de la justice. Le parquet de Paris a ouvert le 15 mars dernier une information judiciaire pour tromperie aggravée visant les dispositifs de contrôle des émissions polluantes des véhicules diesel du constructeur, mais aussi de Volkswagen, Renault et PSA.

Fiat, Alfa Romeo, Jeep et Lancia

La justice reproche à Fiat Chrsyler d'avoir "trompé les acquéreurs de véhicules des marques Fiat, Alfa Romeo, Jeep et Lancia" équipés de moteurs diesel de différents types sur les "qualités substantielles" de ces véhicules et sur les contrôles effectués. Elle lui reproche aussi d'avoir fait "obstacle aux fonctions d'un agent habilité à constater les infractions au code de la consommation".

Le parquet de Paris a néanmoins précisé à Reuters que le groupe n'avait pas été mis à ce stade en examen.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU