"Dieselgate" : une première action de groupe a été lancée en France contre Volkswagen

"Dieselgate" : une première action de groupe a été lancée en France contre Volkswagen
volkswagen

Boursier.com, publié le mercredi 11 novembre 2020 à 13h17

L'association de défense des consommateurs CLCV a annoncé le lancement d'une action de groupe contre le constructeur allemand pour que les automobilistes français puissent obtenir réparation...

Le "dieselgate" revient sur le devant de la scène en France... L'association de défense des consommateurs CLCV (Consommation, logement et cadre de vie) a annoncé ce mercredi le lancement d'une action de groupe contre le constructeur allemand, afin que les automobilistes français puissent obtenir réparation, selon les informations de 'RTL' et 'Le Parisien'.

Une première audience procédurale se tiendra ce jeudi au Tribunal de grande instance (TGI) de Soissons (Aisne), dans le département où se trouve le siège de Volkswagen Group France. L'association a d'ailleurs confirmé cette information.

"L'action de groupe permet à une association de consommateurs agréée d'engager une procédure pour l'ensemble des consommateurs victimes d'une même pratique d'un professionnel aux fins d'obtenir la réparation du préjudice qu'ils ont subi", rappelle-t-elle dans un communiqué.

Plus de 900.000 de véhicules concernés en France

L'affaire remonte à septembre 2015 : le premier constructeur automobile allemand avoue alors avoir installé dans ses voitures des dispositifs illégaux réduisant les émissions uniquement pendant la durée des tests. Entre 2009 et 2015, plusieurs modèles de ses marques (Volkswagen, Audi, Skoda, Seat) ont été équipé d'un logiciel destiné à minimiser les émissions polluantes de certains moteurs diesel et essence de ses véhicules lors des essais d'homologation.

Ainsi, "Volkswagen a mis sur le marché des véhicules qui ne respectaient pas les caractéristiques techniques annoncées. Il a ensuite utilisé un logiciel pour dissimuler ce fait. Les consommateurs ont donc été trompés par le constructeur. En France, plus de 900.000 véhicules seraient concernés", indique la CLCV.

Déjà 10 milliards de dollars d'indemnisations

A travers le monde, ce sont 11 millions de véhicules diesel au total, produits entre 2008 et 2015, par le constructeur allemand et vendus à travers le monde qui ont été équipés d'un logiciel frauduleux. Le groupe allemand avait d'ores et déjà versé près de 10 milliards de dollars d'indemnisations aux Etats-Unis, depuis la révélation du scandale il y a cinq ans.

En France, la seule plainte déposée dans le but d'obtenir des indemnités pour les consommateurs victimes du "dieselgate" était l'action collective lancée à travers l'Europe par la fondation Diesel Emissions Justice (DEJF) en janvier dernier. Mais aucune indemnisation n'a jusqu'ici été prononcée en Europe.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.