Disney aura finalisé l'acquisition de Fox le 20 mars

Disney aura finalisé l'acquisition de Fox le 20 mars
Mickey, logo officiel du groupe Disney, dans le quartier de Times Square, à New York

AFP, publié le mardi 12 mars 2019 à 16h32

Disney aura finalisé l'acquisition de la majeure partie des actifs du groupe 21st Century Fox le 20 mars, ont indiqué les deux parties dans un communiqué publié mardi, mettant un terme à un feuilleton de 17 mois.

Les "risques opérationnels liés à cette opération" ont conduit l'agence de notation S&P Global Ratings à abaisser d'un cran la note de solvabilité financière du groupe, à A.

Comme l'avait annoncé en novembre dernier le PDG de Disney Bob Iger, l'opération sera bouclée plusieurs mois avant la date initialement annoncée, soit la fin du premier semestre 2019.

Le groupe de médias et de divertissement va prendre le contrôle d'une série d'actifs de Fox, principalement le studio 20th Century Fox et plusieurs chaînes câblées, notamment FX et National Geographic.

Il a mis 71,3 milliards de dollars sur la table pour cela, au terme d'un bras de fer avec le câblo-opérateur Comcast, qui s'était également positionné mais a fini par se contenter de la participation de Fox dans le groupe britannique de télévision Sky.

Les actionnaires existant de 21st Century Fox ont jusqu'à jeudi pour indiquer s'ils souhaitent échanger leurs titres contre de l'argent ou des actions Disney.

Par ailleurs, les titres du nouveau groupe Fox aminci, qui comprendra les actifs restants de l'ancien groupe, notamment la chaîne nationale américaine Fox News, seront distribués aux mêmes actionnaires existants, au plus tard le 19 mars.

L'intégration de l'essentiel des actifs de Fox doit permettre à Disney de renforcer son offre de contenus alors que le groupe doit lancer prochainement sa propre plateforme de vidéo en ligne, concurrent assumé de Netflix.

Pour S&P Global Ratings toutefois, le groupe "fait face à des défis internes et externes qui pourraient retarder (son) processus de désendettement".

L'agence ne prévoit en revanche pas de modifier sa nouvelle notation à moyen terme, estimant que Disney "sera capable de faire faire face au changement stratégique et à un éventuel ralentissement économique" sans passer au-dessus d'un niveau d'endettement trop élevé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.