Disneyland Paris : réouverture de nouveau reportée

Disneyland Paris : réouverture de nouveau reportée
Disneyland Paris, covid

Orange avec Boursier.com, publié le vendredi 12 mars 2021 à 14h14

"Compte tenu de la situation actuelle et des restrictions de déplacement en Europe, Disneyland Paris ne rouvrira pas le 2 avril comme initialement prévu", a annoncé le parc d'attractions.

"Compte tenu de la situation actuelle et des restrictions de déplacement en Europe, Disneyland Paris ne rouvrira pas le 2 avril comme initialement prévu", a annoncé le parc d'attractions.

Troisième report... Prévue le 2 avril, la réouverture de Disneyland Paris a une nouvelle fois été repoussée en raison de la situation sanitaire. La perspective d'un nouveau confinement en Île-de-France, qui n'est plus exclu par l'exécutif, oblige le parc d'attractions seine-et-marnais à rester prudent.

"Compte tenu de la situation actuelle et des restrictions de déplacement en Europe, Disneyland Paris ne rouvrira pas le 2 avril comme initialement prévu", indique un communiqué publié ce vendredi par la première destination touristique privée en Europe, qui n'a pas fixé de nouvelle date d'ouverture.

"Nous restons optimistes quant à notre réouverture prochaine et nous vous tiendrons informés dès que possible sur notre site Internet", ajoute-t-elle, invitant les clients à se faire rembourser intégralement ou modifier leur réservation.

De report en report

Pour rappel, le parc d'attractions avait fermé ses portes le 30 octobre dernier, en raison du reconfinement mis en place par le gouvernement. L'épidémie de Covid-19 avait déjà perturbé le calendrier de réouverture. En décembre 2020, Disneyland Paris comptait rouvrir pour les vacances de Noël le 19 du mois, mais il avait dû finalement repousser au 13 février.

Puis, le parc de Marne-la-Vallée a repoussé sa date de réouverture au 2 avril, en raison de la crise sanitaire qui perdure en Europe.

Ce troisième report intervient alors que le gouvernement laisse entendre qu'il n'hésitera pas à durcir les mesures de restriction si besoin, notamment en Île-de-France, alors que la pression sur les hôpitaux s'accroît.

La situation en Île-de-France inquiète

"Toutes les 12 minutes", un nouveau patient atteint du Covid-19 est admis en unité de soins intensifs en Île-de-France, a indiqué le ministre de la Santé Olivier Véran lors de son point presse hebdomadaire jeudi, précisant que des dizaines voire des centaines de patients pourraient être transférés hors de la région afin de soulager les hôpitaux.

"Nous ne savons pas quand ni où se situe le pic épidémique", a affirmé le ministre, soulignant que le gouvernement prendrait "toutes les mesures qui s'imposent" si l'épidémie venait à se "poursuivre à ce rythme".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.