Distribution du courrier : La Poste reconnaît avoir "fait une erreur"

Distribution du courrier : La Poste reconnaît avoir "fait une erreur"
courrier

Boursier.com, publié le jeudi 02 avril 2020 à 10h59

Après avoir pendant un temps réduit ses effectifs et ses tournées, La Poste va finalement renforcer ses équipes pour distribuer journaux, courriers et colis.

La Poste revoit sa copie !... Face à la fronde d'une partie de la population et certains patrons des titres de presse, le groupe public a indiqué qu'il allait finalement "renforcer ses organisations pour répondre aux attentes de ses clients", après avoir pendant un temps réduit ses effectifs et ses tournées pour se recentrer sur des "missions essentielles"...

Ainsi, ce renfort "permettra, sous réserve des impératifs sanitaires de distribuer aux abonnés de la presse quotidienne une journée supplémentaire, le lundi ou le mardi, dès le 6 avril 2020, et progressivement d'assurer cette distribution les lundis et les mardis, ainsi que de distribuer quatre jours par semaine les colis et le courrier", a-t-il précisé dans un communiqué relayé par la direction régionale de la Poste en Centre Val-de-Loire...

Pour rappel, le plan initial de La Poste prévoyait de distribuer le courrier uniquement trois jours dans la semaine, groupés les mercredi, jeudi et vendredi.

Cette décision avait été prise alors que le groupe était confronté à une grogne des syndicats, qui avaient alerté sur les conditions de travail de nombreux postiers face à la pandémie de coronavirus...

La réduction des effectifs, "une erreur"

La fédération SUD PTT notamment a dénoncé dans un communiqué national "une gestion désastreuse des événements". Elle affirme en effet que ses agents sont "toujours exposés à des risques importants liés au Covid-19 et toujours susceptibles de le propager".

Interrogé par 'La Voix du Nord', le PDG de La Poste Philippe Wahl a toutefois reconnu que le groupe avait "fait une erreur'. La réduction des tournées était, selon lui, une sorte de "service minimum de la Poste", mais des élus se sont inquiétés de l'abandon des zones rurales et des banlieues, et des consommateurs, ainsi que le monde de la presse, se sont plaints...

3.000 personnes supplémentaires

A partir du lundi 6 avril, La Poste fera ainsi appel à 3.000 personnes supplémentaires, "avec une montée en puissance progressive sur les semaines suivantes". Le groupe a également indiqué qu'il appliquera "bien entendu les mêmes règles de protection et les mêmes prérequis de santé et de sécurité pour les effectifs venus en renfort que ceux des postiers".

"Les effectifs en renfort seront à la fois des volontaires des services supports, des salariés de la filiale Mediapost, des intérimaires et CDD", a-t-il précisé...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.