Donald Trump annonce qu'il n'assistera pas à l'investiture de Joe Biden

Donald Trump annonce qu'il n'assistera pas à l'investiture de Joe Biden©Boursier.com

Orange avec Boursier.com, publié le vendredi 08 janvier 2021 à 18h35

Nouvelle provocation de Donald Trump, qui gesticule plus que jamais depuis quelques jours.

Nouvelle provocation de Donald Trump, qui gesticule plus que jamais depuis quelques jours.

Les dernières heures à la Maison blanche sont de plus en plus agitées pour Donald Trump. Dernier coup d'éclat en date : le président américain sortant a annoncé vendredi qu'il n'assisterait pas à l'investiture de Joe Biden le 20 janvier. "A tous ceux qui ont posé la question, je n'irai pas à l'inauguration le 20 janvier", écrit-il sur Twitter.

Donald Trump souffle décidément le chaud et le froid... Il avait promis quelques heures plus tôt de faire en sorte que la transition ait lieu en bonne et due forme. Selon une source proche du dossier, il est question qu'il quitte Washington le 19 janvier pour se rendre dans sa résidence de Floride.

To all of those who have asked, I will not be going to the Inauguration on January 20th.
- Donald J. Trump (@realDonaldTrump)

Une VOIX GÉANTE

Donald Trump a aussi promis vendredi de faire en sorte que ses partisans continuent à être entendus et respectés, après avoir promis la veille une transition en bonne et due forme, au lendemain des violences commises au Capitole.

Les quelque 75 millions d'Américains qui ont voté pour lui "auront une VOIX GÉANTE dans le futur", promet le président sortant sur Twitter. "Ils ne seront ni méprisés, ni traités injustement de quelque manière que ce soit", ajoute-t-il sans plus de précisions.

Appels à la démission

La Fédération américaine du travail, qui réunit une cinquantaine de syndicats représentants 12,5 millions de travailleurs, a exhorté vendredi Donald Trump à démissionner.

Le président sortant "est un affront à chaque membre du syndicat et un danger manifeste et réel pour notre nation et notre république. Il doit démissionner ou être démis de ses fonctions immédiatement", dit le conseil d'administration de l'AFL-CIO (American Federation of Labor-Congress of Industrial Organizations) dans un communiqué.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.