Donald Trump décide un nouveau tour de vis migratoire

Donald Trump décide un nouveau tour de vis migratoire©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 23 juin 2020 à 10h39

Le président américain suspend l'entrée de certains travailleurs étrangers malgré l'opposition des entreprises technologiques, dont le géant Google.

Donald Trump a suspendu l'entrée aux Etats-Unis de certains travailleurs étrangers, pour soutenir l'économie américaine, alors que des millions d'emplois ont été détruits pendant le confinement et la crise du coronavirus.

La suspension de certains types de visas, qui prend effet mercredi jusque fin 2020, doit permettre de réserver 525.000 emplois aux travailleurs américains, a déclaré lors d'une conférence de presse téléphonique un haut responsable de l'administration Trump. Il n'a pas précisé comment il aboutissait ce chiffre.

Plusieurs types de visas de travail sont concernés, et parmi eux le H-1B, qui concerne chaque année 85.000 personnes, surtout dans le secteur des hautes technologies.

Google est déçu

Plusieurs grandes entreprises ont exprimé leur désaccord, à l'image de Sundar Pichai, le patron de Google, qui est un des grands bénéficiaires des visas H-1B. "L'immigration a immensément contribué au succès économique de l'Amérique, en faisant un leader mondial dans les technologies et permettant aussi à Google de devenir ce qu'il est aujourd'hui. Je suis déçu par ces annonces", a-t-il tweeté.

Cette décision ne devrait pas arranger les relations de Donald Trump avec les géants américains de la "tech", notamment Twitter. Les détracteurs de Donald Trump estiment pour leur part que le président américain se sert de la crise du coronavirus pour atteindre un objectif qu'il poursuit depuis bien longtemps : limiter l'immigration.

Thème de campagne

Donald Trump, candidat à sa réélection en novembre prochain, a fait de l'immigration un thème majeur de sa campagne, bien que le coronavirus, l'économie chancelante et les manifestations contre les violences policières l'aient relégué pour le moment au second plan.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.