Donald Trump lance son site internet officiel

Donald Trump lance son site internet officiel©Boursier.com

Orange avec Boursier.com, publié le mardi 30 mars 2021 à 10h20

Malgré sa défaite à l'élection présidentielle de novembre dernier, Donald Trump conserve une influence sur le Parti républicain et a laissé entendre qu'il pourrait se porter à nouveau candidat en 2024.

Malgré sa défaite à l'élection présidentielle de novembre dernier, Donald Trump conserve une influence sur le Parti républicain et a laissé entendre qu'il pourrait se porter à nouveau candidat en 2024.

L'objectif est de maintenir le contact avec ses partisans et à mettre en valeur ses quatre années à la présidence des Etats-Unis... Donald Trump a lancé un site officiel, baptisé 45office.com - pour 45ème président des Etats-Unis. On ignore quand cette plate-forme a été activée.

La page d'accueil du site présente des photos de Donald Trump accompagné de sa femme Melania et de diverses autres personnalités, militaires ou politiques.

"Magnifique héritage"

"Le Bureau de Donald J. Trump s'engage à préserver le magnifique héritage de l'administration Trump, tout en essayant de faire avancer le programme America First", peut-on lire sur cette page.

La section "À propos" contient un résumé élogieux de son mandat, mettant en avant ce que l'ancien président a souvent présenté comme ses plus grands succès tels que la sécurité aux frontières, le renforcement de l'Otan et d'autres alliances internationales ou encore sa gestion de la pandémie de COVID-19.

Le site ne fait aucune mention des scandales, des enquêtes pour corruption, des deux procédures de destitution ou des attaques contre certaines institutions démocratiques qui ont émaillé son mandat.

Défaite en novembre

Malgré sa défaite à l'élection présidentielle de novembre dernier, Donald Trump conserve une influence sur le Parti républicain et a laissé entendre qu'il pourrait se porter à nouveau candidat en 2024.

Dans une interview avec Fox News diffusée ce mois-ci, le porte-parole de sa campagne de 2020, Jason Miller, avait déclaré que Donald Trump, banni de Twitter, de Facebook et d'autres réseaux sociaux après l'attaque de certains de ses partisans contre le Capitole le 6 janvier, prévoyait de lancer sa propre plate-forme de réseaux sociaux d'ici deux à trois mois.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.