Donald Trump va interdire temporairement l'immigration

Donald Trump va interdire temporairement l'immigration
Donald Trump répond aux journalistes dans la roseraie de la Maison Blanche.

Boursier.com, publié le mardi 21 avril 2020 à 15h08

Dans les faits, la fermeture des frontières et la suspension des liaisons aériennes dans le cadre de la lutte contre la propagation du virus a déjà entraîné un arrêt de l'immigration, qui reste toutefois un thème phare de la campagne pour la présiden

Donald Trump a annoncé lundi son intention d'interdire temporairement toute immigration aux Etats-Unis dans le cadre de la lutte contre l'épidémie de nouveau coronavirus et pour préserver les emplois des Américains.

"A la lumière de l'attaque de l'ennemi invisible, ainsi que de la nécessité de protéger les emplois de nos GRANDS concitoyens américains, je vais signer un décret exécutif pour suspendre temporairement l'immigration aux Etats-Unis", écrit le président sur Twitter.

In light of the attack from the Invisible Enemy, as well as the need to protect the jobs of our GREAT American Citizens, I will be signing an Executive Order to temporarily suspend immigration into the United States!
- Donald J. Trump (@realDonaldTrump)

L'immigration déjà stoppée

Ce message est resté flou, puisque la Maison Blanche a refusé dans la foulée de préciser les motifs précis de cette décision, tout comme son calendrier et ses fondements juridiques.

Dans les faits, la fermeture des frontières et la suspension des liaisons aériennes dans le cadre de la lutte contre la propagation du virus a déjà entraîné un arrêt de l'immigration, qui reste toutefois un thème phare de la campagne pour la présidentielle de novembre.

Tentative de diversion ?

Elle a provoqué une vive réaction dans les rangs démocrates, où certains soupçonnent Donald Trump de chercher à faire diversion pour échapper aux critiques sur la gestion de la crise du coronavirus.

"Alors que notre pays lutte contre la pandémie, alors que les travailleurs mettent leur vie en jeu, le président s'en prend aux immigrants et blâme les autres pour ses propres échecs", a réagi sur Twitter l'ancienne candidate à l'investiture démocrate pour la présidentielle Amy Klobuchar.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.