Dons : les Français plus généreux avec les associations

Dons : les Français plus généreux avec les associations
2 euros, commemoration 10 ans existence commission européenne

Boursier.com, publié le mercredi 28 octobre 2020 à 05h28

"Les Français ont été sensibles à cette situation d'urgence. Ils ont été particulièrement solidaires et généreux" au premier semestre 2020, selon France générosités...

Confrontés à une épidémie sans précédent, les Français ont mis la main à la poche !... Selon le baromètre de la générosité, réalisé par France générosités auprès de 44 associations et fondations membres, jamais le volume des dons n'avait été aussi important au cours du premier semestre 2020.

Les dons aux associations et fondations ont ainsi augmenté de 22% par rapport aux 6 premiers mois de 2019. "Les Français ont été sensibles à cette situation d'urgence. Ils ont été particulièrement solidaires et généreux", explique le syndicat professionnel.

Dans le détail, les dons ponctuels ont enregistré une hausse notable, bondissant de 40% durant la période, contre une hausse de 5% pour ceux effectués en prélèvement automatique... "Cette croissance des dons ponctuels est portée par les dons faits en ligne, en croissance de 230% par rapport au 1er semestre 2019", note France générosités. Une tendance favorisée notamment par le confinement...

Hausse des dons de moins de 150 euros

"Et ce ne sont pas que les riches qui ont contribué à cet élan formidable" a expliqué Pierre Siquier, président de France générosités au 'Parisien '. Selon le syndicat, "tous les donateurs se sont mobilisés, quel que soit leur niveau de don".

Les dons de moins de 150 euros représentent ainsi 45% du montant total des dons reçus au cours du premier semestre 2020. Le nombre de ces "petits" dons a progressé de 30% par rapport au premier semestre 2019.

Parmi les associations et fondations membres de France Générosités, l'Institut Curie, l'Institut Pasteur, la fondation des Hôpitaux de Paris, AIDES, le Secours populaire, la fondation Abbé Pierre, le WWF, l'Unicef, la fondation Notre-Dame, la SPA, Handicap International ou encore Action contre la faim...

Des résultats "à nuancer"

"On salue le soutien et la générosité des Français qui ont répondu présents face à cette crise. Cependant, ces très bons résultats sont à nuancer car ces dons d'urgence ont été faits pour répondre à une situation inédite et à des besoins exceptionnels", a par ailleurs souligné le président de France Générosités, estimant que "d'autres besoins restent toujours à financer".

Le syndicat professionnel rappelle que la générosité des Français est "très saisonnière", puisque 40% des montants des dons arrivent sur les trois derniers mois de l'année dont plus de la moitié sur le mois de décembre.

"La dégradation du contexte sanitaire et de la situation économique font peser de gros risques sur les dons de fin d'année pourtant indispensables aux associations et fondations d'intérêt général qui dépendent des dons pour mettre en place leurs missions sociales", a-t-il estimé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.