Dons, production adaptée, respirateurs: l'engagement des entreprises face au Covid-19

Chargement en cours
LVMH a financé une "première livraison" de dix millions de masques, valant d'environ cinq millions d'euros, au personnel soignant
LVMH a financé une "première livraison" de dix millions de masques, valant d'environ cinq millions d'euros, au personnel soignant
1/6
© AFP, Loic VENANCE

AFP, publié le vendredi 03 avril 2020 à 17h35

Dons de masques et d'équipements médicaux, fonds offerts aux hôpitaux, réorientation de production, repas pour les soignants... les entreprises françaises multiplient les engagements face à l'épidémie de Covid-19.

Dons de masques

LVMH a financé une "première livraison" de dix millions de masques, valant environ cinq millions d'euros, au personnel soignant. Une partie a été acheminée de Chine par un avion-cargo d'Air France affrété par Bolloré Logistics.

Kering a promis aux services de santé trois millions de masques chirurgicaux et Bouygues un million. Airbus a acheté en Chine deux millions de masques, offerts essentiellement aux gouvernements espagnols et français.

Dans l'automobile, PSA a donné près de 400.000 masques et Renault 120.000 à travers l'Europe, Faurecia en a livré 100.000 aux hôpitaux de Colmar (est).

BNP Paribas a promis un million et demi de masques aux hôpitaux et Axa deux millions. Société Générale en a donné quelque 300.000.

La Poste en a offert un million à l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), Dassault Aviation 130.000 aux agences régionales de santé et Auchan a livré 100.000 masques FFP2 aux hôpitaux lillois.  

Le chinois Alibaba a annoncé offrir à la France "un million de masques" ainsi que des stocks de kits de dépistage. Castorama et Brico Dépôt vont, eux, donner 2,5 millions de paires de gants jetables, 5.000 masques et 40.000 paires de lunettes de protection.

Fabrication de masques

Selon les chiffres de France Industrie, au moins 40 entreprises du secteur textile se sont proposées pour fabriquer des masques de protection -- dont les maisons du luxe françaises Saint Laurent et Balenciaga et italienne Gucci (groupe Kering).

Gel hydroalcoolique

Des fabricants de cosmétiques réorientent leur production pour fabriquer des gels hydroalcooliques. L'Oréal s'est lancé avec ses marques La Roche-Posay et Garnier ; LVMH assure produire plus de 50 tonnes hebdomadaires de gel pour les hôpitaux sur ses sites (Dior, Guerlain et Givenchy) ; Hermès annonce donner plus de 30 tonnes de solution qu'il a produites.

Les groupes sucriers Tereos et Cristal Union dédient une partie de leur production au gel et à l'alcool entrant dans sa composition. Lips France, fabricant de liquide pour e-cigarettes, produit des solutions hydroalcooliques.

Pernod-Ricard a donné 70.000 litres d'alcool pur au laboratoire Cooper, lui permettant de produire 80.000 litres de solution. Celui-ci promet par ailleurs d'offrir 80.000 litres supplémentaires aux hôpitaux. La marque de vodka Grey Goose (Bacardi) fournira "29.000 litres d'alcool par jour" aux fabricants français de gel. 

La savonnerie Fer à Cheval s'engage à produire 13.000 savons de Marseille pour les professionnels de santé.

Respirateurs, impression 3D

Un consortium réunissant Air Liquide, Schneider Electric, Valeo et PSA doit fabriquer "d'ici mi-mai 10.000 respirateurs" pour les hôpitaux.

Le Centre national d'études spatiales élabore des prototypes, notamment des "diviseurs de flux" permettant de brancher jusqu'à trois patients sur un même respirateur.

Beaucoup d'entreprises veulent utiliser leurs capacités d'impression 3D pour fabriquer des équipements (visières de protection, valves pour respirateurs...). C'est le cas d'Airbus en Espagne. 

Decathlon veut offrir 30.000 masques de plongée adaptables sur un respirateur.

Dons en numéraire

La famille Dassault va donner 2 millions d'euros aux hôpitaux, et le laboratoire Ipsen la même somme à l'Institut Pasteur. Hermès promet 20 millions d'euros pour l'AP-HP.

Axa finance l'initiative de la plate-forme Fund101 qui recense les données des patients dans 60 pays, et le fonds d'investissement d'Axa attribuera 5 millions d'euros supplémentaires à la recherche médicale.

L'assureur mutualiste Macif a promis 1,25 million d'euros de dotation via la Fondation de l'AP-HP, et 2,5 millions d'euros pour l'aide alimentaire d'urgence (Restos du Cœur, Samu social, Secours populaire).

Generali France offre 3 millions d'euros via la Fédération hospitalière de France.

Orange dote sa fondation de 3 millions d'euros pour des actions de soins et fournir du matériel de première nécessité dans les pays où il opère.

En France, PepsiCo promet "un million de dollars" pour soutenir "les acteurs en première ligne", dont La Croix Rouge.

Société Générale promet plus de 1,5 million d'euros à plusieurs organisations (Apprentis d'Auteuil, Emmaüs, Samu Social, Restos du Cœur on encore l'alliance portée par la Fondation de France, l'AP-HP et l'Institut Pasteur), au sein d'un "programme de solidarité au niveau mondial (...) qui pourra atteindre 50 millions d'euros".

L'assureur mutualiste Covea offre 500.000 euros à la Fondation pour les femmes (aide aux victimes de violences intrafamiliales) et le groupe de protection sociale Malakoff Humanis une "aide financière d'urgence" de 2,5 millions d'euros pour soutenir les personnes handicapées.

Transports des soignants

La SNCF offre la gratuité sur les TGV et trains Intercités pour les soignants allant renforcer un hôpital. En région parisienne, vingt navettes de bus réservées aux personnels hospitaliers, des Ehpad et des cliniques privées sont organisées par Île-de-France Mobilités et la RATP. Dans plusieurs villes, les soignants bénéficient de TER et autocars gratuits.

Le loueur ADA fournit gracieusement ses véhicules utilitaires aux équipes hospitalières parisiennes -- à qui Renault propose jusqu'à 300 citadines électriques ZOE.Free2Move, filiale de mobilité de PSA, met à disposition des hôpitaux des véhicules à Paris, Madrid et Lisbonne. Opel France fait de même.

Uber ne fait pas payer sa commission aux personnels hospitaliers et offrira "des milliers" de trajets. JCDecaux offre aux soignants un abonnement d'un an à ses services de vélos en libre-service.

Total distribue des bons d'essence pour les soignants hospitaliers, à hauteur de 50 millions d'euros.

Repas pour les soignants

Outre de grands chefs préparant des repas pour les soignants, beaucoup de PME de l'agroalimentaire s'impliquent pour nourrir le personnel hospitalier.

La fromagerie Maurice a offert 6.000 pots de yaourts, Carambar 400 kilos de tablettes de chocolat à l'hôpital de Blois, Daunat (Bretagne) a livré 165.000 sandwiches et salades aux soignants et pompiers. Beaucoup ont donné leurs stocks de blouses, masques ou charlottes.

Nestlé France a annoncé avoir offert aux hôpitaux "plus de 2 millions de tasses de café et boissons chocolatées, près de 2 tonnes de chocolat, 280.000 bouteilles d'eau minérale". De son côté, PepsiCo France indique avoir donné 62.000 bouteilles de jus de fruit et 116.000 paquets de chips à des hôpitaux de l'est du pays.

Logements

Accor met à disposition certains hôtels pour héberger du personnel soignant ou des sans-abris --au moins 40 hôtels sont concernés. Airbnb entend aussi fournir des logements gratuits ou subventionnés  aux soignants.

L'assureur des professionnels de santé MACSF met à disposition du personnel médical au moins 66 logements dans sept résidences étudiantes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.