E-commerce : les ventes en ligne rebondissent en avril

E-commerce : les ventes en ligne rebondissent en avril©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 28 mai 2020 à 16h06

Après une chute au mois de mars, les ventes du commerce en ligne s'améliorent progressivement en avril...

L'e-commerce français semble se remettre peu à peu de la crise du coronavirus... Après une chute en mars, le chiffre d'affaires des ventes globales e-commerce a rebondi au mois d'avril, selon les chiffres dévoilés ce jeudi par la Fédération du e-commerce et de la vente (Fevad).

"Début avril, les ventes globales ont progressé par paliers successifs, d'abord +25% au-dessus du niveau pré-confinement puis +40% sur les 2 dernières semaines de confinement", a détaillé la fédération, ajoutant que certains secteurs, comme la mode-textile ont dû attendre mi-avril avant de retrouver le niveau d'avant confinement.

À fin avril, "le bilan s'avère donc contrasté : positif pour les catégories équipement maison, beauté-santé et sport-bricolage-jardinage ; pour l'habillement-mode, l'accélération sur avril a permis de compenser le retard pris sur mars ; enfin, la catégorie meubles-décoration affiche un retrait", a précisé la Fevad, qui a aussi révélé les résultats des ventes sur Internet pour le premier trimestre 2020.

Les grèves et la crise sanitaire ont pesé au premier trimestre

Sur les trois premiers mois de l'année, la progression du chiffre d'affaires global du secteur est de seulement +1,8%, à 25,3 milliards d'euros, contre +11,9% entre 2018 et 2019. "Il s'agit de la plus faible hausse jamais observée depuis la création du baromètre", selon la Fevad.

Alors que le début de l'année a été marquée par les grèves, "en janvier et février 2020, l'e-commerce (produits et services) s'est développé sur une tendance de +8% par rapport aux mêmes mois de 2019, dans un contexte de baisse de consommation des ménages (-1,1%)", explique la fédération. Par la suite, les premiers effets de la crise sanitaire ont alors pesé. "Au mois de mars, le chiffre d'affaires s'est contracté de 10,1%, touché par la crise sanitaire", a ainsi indiqué la Fevad.

Ruée sur l'e-commerce alimentaire

Le secteur des ventes en ligne de voyages a plongé en mars de 60% en raison des mesures de confinement et de 19% au premier trimestre. A l'inverse, les Français se sont rués notamment sur l'e-commerce alimentaire (avec les drives et la livraison à domicile) et des biens d'équipement, dans un contexte de télétravail et d'école à la maison.

Selon les derniers chiffres de l'institut Nielsen dévoilés en partenariat avec la Fevad, 26% des foyers ont acheté de l'alimentaire en ligne. Pour Marc Lolivier, délégué général de la Fevad, "très clairement, les distributeurs français ont fait preuve d'une remarquable agilité et d'une grande réactivité pendant la crise, trouvant de nouvelles solutions et développant le click and collect pour contourner les difficultés logistiques".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.