EDF prend deux participations dans le solaire au Kenya

EDF prend deux participations dans le solaire au Kenya
EDF n'a pas communiqué les détails financiers de ces deux prises de participations

AFP, publié le jeudi 25 février 2021 à 10h17

Le groupe français EDF, qui cherche à se développer en Afrique, a annoncé jeudi deux prises de participation dans des entreprises actives dans le domaine du solaire au Kenya.

Le groupe français EDF, qui cherche à se développer en Afrique, a annoncé jeudi deux prises de participation dans des entreprises actives dans le domaine du solaire au Kenya.

EDF devient d'une part actionnaire à 50% d'Econet Energy Kenya, une filiale du groupe africain DPA spécialisée dans le solaire réparti (sur des toitures) à destination des entreprises.

"En joignant leurs forces, les partenaires développeront des solutions d'auto-consommation performantes et compétitives, permettant à leurs clients de devenir autonomes en électricité bas carbone tout en accélérant l'électrification du pays", explique EDF dans un communiqué.

EDF entre par ailleurs au capital de Bboxx Kenya à hauteur de 23%. L'entreprise britannique Bboxx est pour sa part spécialisée dans l'installation de kits solaires autonomes.

Les détails financiers de ces deux opérations n'ont pas été communiqués.

EDF et Bboxx s'étaient déjà alliés au Togo, y créant une coentreprise.

"Dans la continuité de leur coopération au Togo, les partenaires ambitionnent d'apporter une électricité bas carbone, fiable et abordable à plus de 2 millions de Kenyans d'ici 2025", indique le groupe français.

Dans de nombreuses zones rurales d'Afrique, les habitants n'ont pas encore accès à l'électricité.

L'Agence internationale de l'énergie (AIE) estimait l'an dernier que l'accès à l'électricité allait même reculer en Afrique pour la première fois depuis des années, en raison de la crise du Covid-19.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.