Edouard Philippe pour une "augmentation maîtrisée" des dépenses des collectivités locales

Edouard Philippe pour une "augmentation maîtrisée" des dépenses des collectivités locales©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 06 octobre 2017 à 14h27

Edouard Philippe a plaidé vendredi pour une "augmentation maîtrisée" des dépenses des collectivités locales. Le Premier ministre s'exprimait lors de la 28ème convention nationale de l'Assemblée des communautés de France (AdCF), qui regroupe les élus de 922 intercommunalités.

Le gouvernement va signer pour cela des contrats d'objectifs avec les 319 collectivités locales qui représentent à elles seules les deux tiers de la dépense locale, a annoncé le Premier ministre. "Comme cela n'aurait pas de sens de discuter avec 36.000 communes, (...) une bonne idée serait probablement de discuter avec celles qui représentent à elles seules près de deux tiers de la dépense publique locale", a-t-il expliqué devant les élus communautaires.

"Notre objectif, c'est de faire sorte que, sur l'ensemble du quinquennat, l'augmentation de la dépense publique locale soit maîtrisée, (...) de faire en sorte qu'elle évolue à la hausse de façon maîtrisée", a dit le Premier ministre, rejetant toute idée de " diminution " des crédits d'Etat.

13 milliards d'économies

Edouard Philippe entend ainsi économiser 13 milliards d'euros, un "effort important" demandé aux collectivités locales puisqu'il représente "un sixième" des 80 milliards d'euros que le gouvernement souhaite économiser sur la mandature.

Pour les collectivités locales restantes, le chef du gouvernement a promis de ne pas baisser la Dotation globale de fonctionnement (DGF) que leur alloue l'Etat.

"L'idée sera de présenter, pour les plus endettées d'entre elles, des plans de retour vers un équilibre soutenable", a dit l'ancien maire du Havre (Seine-Maritime) et président de l'agglomération havraise. "Là encore, l'idée est de responsabiliser et de contractualiser nos relations".

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.