Effondrement du terminal 2E de Roissy : ADP ira en correctionnelle

Effondrement du terminal 2E de Roissy : ADP ira en correctionnelle©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 20 octobre 2017 à 14h36

Quatre sociétés françaises vont être jugées pour l'effondrement d'une partie du terminal 2E de l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle qui avait fait quatre morts le 23 mai 2004, lit-on dans l'ordonnance de renvoi du juge d'instruction rendue publique vendredi. Parmi elles figure Aéroport de Paris, indique Europe 1, qui révèle cette décision judiciaire.

Treize ans après les faits, ADP et les sociétés bureau d'études Ingerop, le groupe d'inspection et de certification Bureau Veritas et GTM Génie civil et services, filiale de Vinci, sont renvoyées devant le tribunal correctionnel de Bobigny pour les délits d'homicides involontaires et de blessures involontaires, selon l'ordonnance de renvoi rédigée mardi.

Principe de précaution

Le matin du 23 mai 2004, une partie de la jetée du terminal 2E s'était brutalement effondrée, causant la mort de quatre personnes et faisant sept blessés, selon les chiffres donnés à l'époque. Le terminal avait été inauguré l'année précédente.

Dans son ordonnance, le magistrat instructeur reproche notamment à ADP de ne pas avoir respecté un "principe de précaution accru" dans les décisions qui ont présidé à la mise en chantier d'un "projet d'envergure et innovant".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.