Egalité salariale: Martinez demande plus de moyens humains pour l'inspection du travail

Egalité salariale: Martinez demande plus de moyens humains pour l'inspection du travail
Philippe Martinez (CGT) déplore qu'il y ait moins d'inspecteurs du travail qui "vont avoir à faire en plus ces contrôles" sur l'égalité salariale

AFP, publié le jeudi 08 mars 2018 à 19h23

Philippe Martinez, numéro un de la CGT, a salué jeudi les mesures annoncées la veille par le gouvernement pour supprimer les écarts injustifiés de salaires hommes-femmes, mais a réclamé "plus de moyens humains" à l'Inspection du travail, qui devra davantage contrôler les entreprises.

"Les mesures annoncées par le gouvernement vont dans le bon sens parce qu'il faut maintenant renforcer les sanctions" mais "pour renforcer les contrôles, il faut plus de moyens humains" au ministère du Travail, a-t-il dit sur LCP.

"Car, a-t-il ajouté, malheureusement il y a moins d'inspecteurs du travail" et ils "vont avoir à faire en plus ces contrôles". "Il faut (en) embaucher", a exhorté M. Martinez.

Dans son plan pour l'égalité professionnelle, l'exécutif prévoit le quadruplement des contrôles de l'inspection du travail sur l'égalité de salaires hommes-femmes, à effectif constant.

Ces contrôles passeraient à 7.000 par an pour les entreprises de plus de 250 salariés et à 30.000 pour celles de 50 à 249 salariés.

La députée PCF Elsa Faucillon a également réagi sur Twitter: "égalité salariale: le gouvernement annonce jusqu'à 7.000 contrôles d'entreprises, avec seulement 1.700 agents. Les belles paroles sans moyens, ce n'est pas sérieux !" 

Le SNTEFP-CGT, premier syndicat de l'inspection du travail, a de son côté jugé dans un communiqué "particulièrement illusoire" et "hypocrite de prétendre" renforcer les contrôles "dans un contexte de suppression aussi massive de postes". "Moins d'agents, ce sera en réalité moins de contrôles, sauf à surcharger des services déjà asphyxiés par le sous-effectif chronique".

Les mesures "vont dans le bon sens et montre que l'inspection du travail a un rôle régulateur", a de son côté relevé Luc Durand, secrétaire général du Syntef-CFDT. "Mais comment on va faire pour remplir nos objectifs avec des effectifs en moins et des crédits en baisse?", a-t-il ajouté.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
6 commentaires - Egalité salariale: Martinez demande plus de moyens humains pour l'inspection du travail
  • avatar
    Tueur -

    Hidalgo, ancienne inspectrice , va bientôt renforcer les équipes ...........

  • avatar
    affligee -

    Il y a des inspecteurs et des contrôleurs déjà trop peu nombreux. J'ai été confrontée à ce problème où un chef d'entreprise qui avait dépassé largement le chiffre des 49 salariés par le biais de CDD et de pigistes réguliers ; et qui licenciait ses salariés en dehors du cadre légal, a continué sa façon de faire malgré des alertes auprès de l’Inspection du travail qui était submergée de dossiers.... Il se vantait d'emmener le représentant de la Cour des comptes dans un bon restaurant et qu'après un repas bien arrosé tout passait comme une lettre à la poste... Et on va parler de l'acharnement de l'administration à l'encontre des "entrepreneurs". MDR comme il est écrit souvent dans ces commentaires

    avatar
    Tueur -

    débile.......

  • avatar
    Danb2 -

    Bien sûr qu’il en veut plus, ils sont tous adhérents à la CGT....et n’ont, malheureusement, qu’un pouvoir de nuisance!!

    avatar
    Tueur -

    exact !

  • avatar
    kiwi21 -

    J'ai l'impression que le leader de la CGT à ramené la grand-voile et navigue avec le foc!!!

    avatar
    zazou -

    Fluctuat nec mergitur ...!

  • avatar
    Francois28 -

    Ayant été cadre dirigeant dans plusieurs entreprises, je n'ai jamais vu d'inspecteur du travail débordés!

    avatar
    louloutomy -

    Bizarre quand LE contrôle était prévu tout le monde le savait (dans ma boite ) et les cadres dirigeants se planqués !!

    avatar
    louloutomy -

    Bizarre quand LE contrôle était prévu tout le monde le savait (dans ma boite ) et les cadres dirigeants se planquaient

    avatar
    Tueur -

    moi , j'en vois régulièrement qui déboulent , l'un pour contrôler le bon fonctionnement des chasses d'eau de WC, l'autre pour vérifier que son numéro de tél est bien affiché sur mes multiples panneaux "publicitaires" obligatoires, un autre pour vérifier que les sections syndicales ont leurs locaux, etc .....Bref, que du productif , intelligent et indispensable ! !