Electricité : vers un nouveau calcul des tarifs en France

Electricité : vers un nouveau calcul des tarifs en France©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 26 avril 2019 à 16h14

Alors que les prix doivent fortement augmenter cet été, après une pause dans la foulée de la crise des Gilets jaunes, le gouvernement tente de rassurer les consommateurs.

Le gouvernement français va réviser le mode de calcul des tarifs réglementés de l'électricité. Son objectif : mieux refléter les coûts, stables, de production du nucléaire, selon le ministre de la Transition écologique, François de Rugy, qui a fait cette annonce vendredi.

Mauvaise nouvelle pour les consommateurs : le projet ne remet pas en cause la hausse programmée à l'été, qui s'élèvera à 5,9% TTC selon les calculs de la Commission de régulation de l'énergie (CRE), conformément à la législation aujourd'hui en vigueur.

25,3 millions de foyers concernés

"Le mode de calcul actuel ne nous satisfait pas, il ne permet pas de faire profiter aux Français notamment du fait qu'il y a l'énergie nucléaire qui est à un coût relativement constant pour les centrales anciennes", a déclaré François de Rugy, sur CNEWS. "Je vais proposer que l'on puisse modifier ce mode de calcul pour l'année prochaine", a-t-il ajouté, sans dire à quoi pourrait ressembler la prochaine formule.

Les tarifs réglementés concernent les consommateurs résidentiels abonnés au tarif bleu d'EDF, soit 25,3 millions de foyers à fin 2018, ainsi que les petits professionnels (3,2 millions).

Les associations haussent le ton

Cette hausse n'est pas du goût des consommateurs : deux d'entre elles, l'UFC-Que choisir et CLCV, ont menacé le gouvernement, il y a deux semaines, de saisir le Conseil d'Etat s'il devait maintenir la prochaine augmentation qui est, selon elles "déconnectée de l'évolution des coûts réels de l'opérateur historique au détriment des consommateurs".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.