Elon Musk promet d'envoyer des hommes sur Mars dès 2024

Elon Musk promet d'envoyer des hommes sur Mars dès 2024
elon musk spacex

Boursier.com, publié le jeudi 02 juin 2016 à 16h42

Le groupe spatial SpaceX d'Elon Musk semble prendre une bonne longueur d'avance et doublerait carrément la Nasa...  L'homme d'affaires devrait prochainement permettre aux hommes d'embarquer à bord d'une fusée en direction de la planète Mars. C'est en tout cas ce qu'il a affirmé lors de la Code Conference qui se déroule actuellement en Californie. "Si les plans se déroulent comme prévu, nous serons capables d'envoyer des gens en 2024, pour une arrivée en 2025", a assuré le patron de Tesla en détaillant son projet nommé "Mars Colonial Transporter". L'agence spatiale américaine ne prévoit pas d'en envoyer avant 2030...

Premier test en 2018

Après les succès de la fusée réutilisable Falcon 9, c'est au tour de Dragon 2 de faire ses preuves. La capsule, qui devrait réaliser les rêves de conquête de la planète Mars d'Elon Musk, sera testée en 2018 pour un premier vol non-habité. Les essais se feront tous les 18 mois. Le patron de SpaceX ne recommande d'ailleurs "à personne de voyager à son bord". Il a en effet expliqué que la capsule a le "volume intérieur d'un SUV" et qu'elle ne pourra pas revenir sur terre. En révélant en détail le calendrier de son projet, l'homme d'affaire a également précisé qu'à partir de 2024, les capsules habitées ne pourront être envoyées que tous les deux ans.

Prochaine mission de SpaceX confirmée par la Nasa

Elon Musk a assuré qu'il dévoilerait tous les détails en septembre prochain lors de la conférence Astronomique Internationale à Guadalajara, au Mexique. Tout semble d'ailleurs réussir à l'entreprise du milliardaire américain. L'agence spatiale américaine NASA a récemment confirmé sa prochaine mission à destination de la Station spatiale internationale (ISS), qui aura lieu le 16 juillet prochain. Cette neuvième opération de SpaceX aura pour objectif de fournir, via la capsule Falcon 9, des vivres et du matériel scientifique à l'équipage de l'ISS.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.