Emmanuel Macron veut une relation nouvelle avec l'Afrique

Emmanuel Macron veut une relation nouvelle avec l'Afrique©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 28 novembre 2017 à 22h40

Dans le cadre d'un discours de près de deux heures à Ouagadougou au Burkina Faso, suivi d'échanges très animés avec 800 étudiants au sein de l'université de Ouagadougou, Emmanuel Macron a tenté de tordre le cou à la France Afrique en s'adressant à la jeunesse et en faisant référence à une époque que "ni lui ni son auditoire n'ont connue"...

Très offensif sur certains sujets sensibles, Emmanuel Macron s'est déclaré "totalement ouvert" sur la question de l'avenir du franc CFA en Afrique, son périmètre, son nom et même son existence... "N'ayez pas sur ce sujet une approche bêtement post-coloniale ou anti-impérialiste, ça n'a aucun sens, ça n'est pas de l'anti-impérialisme, ce n'est pas vrai", a répondu le président français à un étudiant qui l'interpellait sur ce sujet lors d'un échange musclé.

Options ouvertes

"C'est une bonne chose pour un aspect, ça donne de la stabilité à ceux qui l'ont" a expliqué E. Macron.... Quant à l'avenir, "la France accompagnera la solution qui sera portée par vos dirigeants", a-t-il dit. "J'accompagnerai la solution qui sera portée par l'ensemble des présidents de la zone franc."

"S'ils veulent en changer le périmètre, j'y suis plutôt favorable... S'ils veulent en changer le nom, j'y suis totalement favorable. Et s'ils veulent, s'ils considèrent qu'il faut même supprimer totalement cette stabilité régionale et que c'est mieux pour eux, moi je considère que c'est eux qui décident et donc je suis favorable !" a poursuivi le président de la République.

Désaccords majeurs

Héritage de la colonisation, le franc CFA est une monnaie que se partagent 14 pays d'Afrique subsaharienne plus les Comores, qui est liée par une parité fixe à l'euro. En contrepartie de sa convertibilité illimitée garantie par la France, les banques centrales de la zone franc sont tenues de déposer 50% de leurs réserves de change auprès du Trésor français...

Les critiques à l'égard de ce dispositif, notamment le niveau de sa parité avec l'euro, se sont multipliées ces dernières années sur fond de désaccords stratégiques et de déséquilibres économiques...

Profonde conviction

"Il n'y a plus de politique africaine de la France" a martelé Emmanuel Macron, loin des "représentations d'hier"... "Il y a eu des combats, il y a eu des fautes et des crimes, il y a eu des grandes choses et des histoires heureuses", a-t-il encore déclaré... "Mais j'ai une conviction profonde, notre responsabilité n'est pas de nous y enferrer, notre responsabilité n'est pas de rester dans ce passé".

Parmi les mesures annoncées, un fonds d'un milliard d'euros pour contribuer au développement des petites et moyennes entreprises africaines, notamment dans les secteurs du numérique et de l'agriculture, devrait voir le jour... Paris espère multiplier le montant de ce fonds par dix en associant des fonds privés, des partenaires européens et des fonds privés européens...

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
2 commentaires - Emmanuel Macron veut une relation nouvelle avec l'Afrique
  • avatar
    JON-DE-LIONNE -

    Encore de la censure, toujours de la censure injustifiée sur le forum orange
    et bien puisque dans cette rubrique " finance" il semblerait qu'il y ait un bug ....
    référence à l'article :

    Humour politique: Hollande lauréat du Grand prix 2017, Hulot et Brigitte Macron récompensés
    Statut : refusé
    Il y a 23 minutes
    le 28 11 2017 à 20 03

    C'est dommage que le prix du plus grand Charlot de l'humanité n'existe pas, je pense que de nombreux Français auraient également voté pour qu'il soit l'heureux gagnant.


    référence à l'article :

    Schiappa: appeler une femme politique par son prénom est du "sexisme ordinaire"
    Statut : refusé
    Il y a 48 minutes
    le 28 11 2017 à 19 57

    leurs gamineries et leurs préoccupation de cours de récréation devient vraiment ridicules.

    il faut appliquer le principe de précaution et supprimer les prénoms et les noms et ne mettre juste et que des numéros...comem ça le problème sera réglé !

    supprimer
    référence à l'article :

    Un parler franc et peu de promesses: Macron rajeunit les relations franco-africaines
    Statut : refusé
    Il y a 55 minutes
    le 28 11 2017 à 18 05

    la colonisation énarchique de l'état Français est une catastrophe pour la France. Quand on est pas dans le repentance perpétuelle, façon hollande on va raconter que l'on voit des crimes contre l'Humanité de partout ...et surtout là ou on peut les voir. Ce qui se passe en Corée du Nord il en pense quoi M. Macron de l'ENA ?


    référence à l'article :

    "Que préfère-t-on, des marchés aux esclaves en Libye ou accueillir quelques dizaines de milliers de personnes en Europe ?" interroge Amnesty
    Statut : en attente de publication
    Il y a 23 minutes
    le 28 11 2017 à 19 49 Ni un ni l'autre.

    Moi je préfère que l'on envoie des énarques dans ces pays afin qu'ils expliquent aux peuples africains ce que doit être leur quotidien et comment ils doivent vivre.
    Ils savent faire en France, il faut qu'ils se dévouent pour l'Afrique et l'Humanité.
    Si les associations et les gens désintéressés fort nombreux en France et les ONG etc , se joignent à eux, il n'y aura plus de problèmes.

  • avatar
    counoel -

    ce que j'ai pas compris dans le discour de mr MACRON ,c'est electrisation de burkina mr BORLOO a quand meme fait du bon travail,remarque si cela fait comme EFIDIS qui developppe le cache misere du compteur electrique mais oublie pour cette annéee de nous reverser le surplus d'eau compteur individuelle ,vu que deux personnes de ma famille a pris ses ailes ,l'eau n'a pas encore etait credité ni sur les Français et cela aidera pas l'Afrique a moins qu'on leur donne nos anciens compteur et la pile allemande "issy