Emploi des jeunes : l'aide à l'embauche sera bien élargie aux moins de 26 ans

Emploi des jeunes : l'aide à l'embauche sera bien élargie aux moins de 26 ans©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 06 août 2020 à 17h56

Lors de la présentation du plan jeunes fin juillet, le gouvernement avait d'abord indiqué que cette mesure ne s'appliquerait qu'aux moins de 25 ans...

Le dispositif d'aide à l'embauche des jeunes est opérationnel... Cette mesure phare du plan pour l'emploi des jeunes est en vigueur depuis le 1er août, mais un décret paru au Journal officiel ce jeudi vient préciser ses modalités. Initialement prévu pour les jeunes de moins de 25 ans, le dispositif a finalement été élargi aux jeunes de moins de 26 ans.

"Les employeurs peuvent demander le bénéfice d'une aide pour l'embauche d'un salarié de moins de 26 ans dont la rémunération telle que prévue au contrat de travail est inférieure ou égale à deux fois le montant horaire du salaire minimum de croissance. Ces conditions s'apprécient à la date de conclusion du contrat", précise ainsi le décret.

Le montant de cette aide restera toutefois le même que celui qui avait annoncé lors de la présentation du plan jeunes le 23 juillet, c'est-à-dire de 4.000 euros sur un an pour un salarié à temps plein. Le gouvernement avait annoncé une enveloppe globale de 6,5 milliards d'euros sur 2020-2021 pour son plan baptisé "1jeune1solution".

450.000 contrats signés d'ici janvier

Cette prime à l'embauche doit permettre de "compenser pendant la première année les cotisations sociales pour un jeune, rémunéré jusqu'à deux fois le montant du SMIC horaire, embauché en CDI ou CDD d'une durée d'au moins 3 mois. Elle est versée par tranche trimestrielle au prorata du temps de travail et de la durée du contrat", explique un communiqué du ministère du Travail publié ce jeudi.

Le décret souligne aussi que l'employeur ne devra pas avoir procédé, "depuis le 1er janvier 2020, à un licenciement pour motif économique sur le poste concerné par l'aide". Avec ce coup de pouce, le gouvernement espère notamment favoriser l'embauche de 450.000 jeunes d'ici janvier.

Les employeurs appelés "à s'en saisir rapidement"

Par ailleurs, l'employeur ne devra pas bénéficier d'une autre aide de l'Etat à l'insertion, à l'accès ou au retour à l'emploi versée pour le salarié concerné, pour pouvoir en bénéficier. "J'encourage fortement les employeurs à s'en saisir rapidement ; ils disposent de six mois à compter d'aujourd'hui. Nous devons tous être mobilisés pour nos jeunes", a estimé la ministre du Travail Elisabeth Borne.

Pour rappel, le plan pour l'emploi des jeunes a également repris les aides, déjà en vigueur depuis le 1er juillet, pour les embauches de jeunes en alternance d'ici fin février : 5.000 euros pour un apprenti ou un contrat de professionnalisation de moins de 18 ans, 8.000 euros pour un majeur. Le gouvernement table sur la signature de 230.000 contrats d'apprentissage et 100.000 contrats de professionnalisation dès cette année.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.