En Californie, la vente de voitures diesel et essence sera interdite dès 2035

En Californie, la vente de voitures diesel et essence sera interdite dès 2035
Californie, voitures diesel

Boursier.com, publié le jeudi 24 septembre 2020 à 10h53

Le gouverneur démocrate Gavin Newsom estime qu'il s'agit de "la mesure la plus efficace" que la Californie puisse prendre "pour lutter contre le changement climatique"...

Décision choc de l'Etat de Californie... "Pour lutter contre le changement climatique", le gouverneur démocrate Gavin Newsom a annoncé avoir signé mercredi une ordonnance interdisant la vente de voiture neuve équipée d'un moteur diesel ou à essence en Californie à compter de 2035.

"Il s'agit de la mesure la plus efficace que notre Etat puisse prendre pour lutter contre le changement climatique", a-t-il déclaré dans un communiqué. "Pendant de trop nombreuses décennies, nous avons permis aux voitures de polluer l'air que nos enfants et nos familles respirent. Les Californiens ne devraient pas avoir à craindre que nos voitures donnent de l'asthme à nos enfants", a également expliqué le gouverneur de Californie.

Alors que des feux de forêt sans précédent ont frappé l'Etat, "nos voitures ne devraient pas aggraver les incendies. Les voitures ne devraient pas faire fondre les glaciers ni élever le niveau de la mer, menaçant nos chères plages et côtes", a-t-il ajouté.

"Zéro émission"

Alors que le secteur des transports est responsable de plus de la moitié des rejets de carbone de l'Etat, la Californie a également encouragé les autres Etats américains à prendre des mesures similaires, comme l'a indiqué Gavin Newsom, précisant que cette mesure doit être considérée comme une opportunité pour créer des emplois et de dynamiser le secteur automobile.

L'agence chargée de la qualité de l'air en Californie doit encore développer une législation qui aboutira à ce que la totalité des voitures vendues dans l'Etat à partir de 2035 seront "zéro émission".

Seuls les véhicules roulant à l'électricité, à l'hydrogène et certains véhicules hybrides pourront ainsi être commercialisés dans l'état, ce qui aurait pour effet de diminuer de 35% les émissions de gaz à effet de serre et de 80% celles d'oxyde d'azote, précise le document.

"Le président Trump ne soutiendra pas cela"

Le porte-parole de la Maison blanche a qualifié cette démarche d'"alarmante". Il estime, à l'inverse, que cela provoquerait des pertes d'emplois et une hausse des coûts pour les consommateurs. "Le président Trump ne soutiendra pas cela", a affirmé Judd Deere dans un communiqué.

Par le passé, les objectifs de la Californie en matière de véhicules "propres" n'ont pas tous été validés et certains ont été repoussés. A noter également que le décret signé par le gouverneur n'empêche pas les Californiens de détenir des véhicules à essence ou de les vendre sur le marché de l'occasion...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.