En plein bras de fer avec Donald Trump, le PDG de TikTok démissionne

En plein bras de fer avec Donald Trump, le PDG de TikTok démissionne
TikTok, Donald Trump.

Boursier.com, publié le jeudi 27 août 2020 à 10h40

Selon le 'Financial Times', Kevin Mayer a pris cette décision après que Donald Trump a adopté un décret qui bannira l'application sur le territoire si Bytedance ne vend pas ses opérations américaines d'ici au 15 septembre...

Le patron américain de TikTok jette l'éponge... Trois mois après sa prise de fonctions et en plein bras de fer avec l'administration américaine, Kevin Mayer a annoncé mercredi qu'il quittait le très populaire réseau social dans un courriel interne envoyé aux employés de l'entreprise, que le 'Financial Times' a pu consulter. "C'est le coeur lourd que je vous annonce que j'ai décidé de quitter l'entreprise", a-t-il expliqué.

"Au cours de ces dernières semaines, alors que l'environnement politique a radicalement changé, j'ai profondément réfléchi à ce que les changements de la structure de l'entreprise vont exiger et ce que cela signifie pour le rôle pour lequel j'ai signé", a confié Kevin Mayer.

"Le rôle, qui comprenait la direction de TikTok au niveau mondial, sera très différent car l'administration américaine pousse à vendre les opérations américaines", a-t-il poursuivi. La responsable générale de la région Etats-Unis Vanessa Pappas assurera l'intérim au sommet de TikTok.

Pression de Donald Trump

Selon le quotidien britannique, Kevin Mayer, ancien responsable du service de streaming Disney+, a pris cette décision suite à la pression exercée par le président américain, c'est-à-dire après que Donald Trump a adopté un décret il y a quelques semaines qui bannira l'application sur le territoire si Bytedance ne vend pas ses opérations américaines d'ici au 15 septembre.

Dans un autre e-mail, le PDG de ByteDance, la maison-mère de TikTok, a assuré qu'il s'efforçait de "trouver des solutions aux problèmes que nous rencontrons au niveau international, et plus particulièrement aux Etats-Unis et en Inde", où l'application a été interdite depuis juin. Zhang Yiming a également reconnu que Kevin Mayer avait rejoint l'entreprise "sans doute au moment le plus difficile" pour TikTok.

TikTok attaque Trump en justice

Lundi dernier, la plateforme de courtes vidéos virales, qui compte un milliard d'utilisateurs, dont 100 millions aux Etats-Unis, a attaqué en justice Donald Trump pour le décret signé par le président américain interdisant les transactions aux Etats-Unis avec le chinois ByteDance, propriétaire de la populaire application de partage de vidéos.

Dans un article de blog, TikTok a déclaré être en profond désaccord avec la position de la Maison blanche selon laquelle l'entreprise représente une menace pour la sécurité nationale des Etats-Unis, affirmant qu'elle avait "pris des mesures extraordinaires pour protéger la confidentialité et la sécurité des données des utilisateurs américains de TikTok".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.