Enedis: des réductions d'effectifs en vue, selon la CGT

Enedis: des réductions d'effectifs en vue, selon la CGT

Des techniciens d'Enedis travaillent sur une ligne électrique le 5 février 2017 près de Begadan, dans le sud-ouest de la France

AFP, publié le mercredi 07 février 2018 à 19h26

Le gestionnaire du réseau de distribution d'électricité Enedis compte réduire ses effectifs et supprimer "a minima 2.000 emplois" dans les prochaines années, a indiqué mercredi la CGT, qui demande à l'Etat de "contrôler l'utilisation des moyens octroyés" à l'entreprise.

Selon la CGT, premier syndicat chez Enedis, ce projet de suppressions d'emplois a été évoqué fin 2017 à l'occasion d'un conseil de surveillance de l'entreprise. Il n'a pas encore été présenté aux instances représentatives du personnel, a précisé à l'AFP Bruno Bosquillon.

Programmée sur la période 2018-2020, cette réduction des effectifs passerait par des départs en retraite non remplacés. "Les premiers salariés impactés seront ceux de l'exploitation", qui interviennent sur le terrain, souligne dans un communiqué le syndicat. Il s'inquiète aussi de la mise en oeuvre d'un "chantier sans précédent de réduction des implantations territoriales".

Sollicitée, la direction d'Enedis s'est refusée tout commentaire.

"Les économies de tous ordres sont à l'ordre du jour pour (...) servir un niveau de dividende de 83% du résultat net" à la maison-mère EDF, écrit la CGT, alors même que les "trajectoires" stratégiques d'Enedis (emploi, investissements, achat...) ont été "validées" par le gendarme de l'énergie, via la fixation du tarif rémunérant le distributeur.

"Manifestement, Enedis a décidé de ne pas respecter ces trajectoires, toutes révisées très fortement à la baisse", s'indigne le syndicat qui demande à l'État de "contrôler l'utilisation des moyens octroyés au distributeur d'électricité et garantir sa réelle autonomie de gestion".

Il y a "nécessité de ne pas fragiliser une organisation dont la robustesse et la pertinence s'illustrent lors de chaque événement climatique", insiste la CGT.

Enedis comptait 38.507 salariés fin 2017 contre 38.742 salariés fin 2016, dont plus d'un tiers en exploitation.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
0 commentaire - Enedis: des réductions d'effectifs en vue, selon la CGT
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]