Energie : où en sont les émissions de CO2 dans le monde ?

Energie : où en sont les émissions de CO2 dans le monde ?©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 14 février 2020 à 15h29

Selon l'Agence internationale de l'énergie, cette stabilisation est due notamment au développement des énergies renouvelables dans les pays développées.

Les efforts commencent-ils à payer ? Selon les dernières estimations de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), les émissions de gaz à effet de serre du secteur énergétique (qui comprend la production d'électricité, le chauffage et climatisation, ainsi que tous les types de transports et d'industries) ont stagné l'an dernier...

"Après deux années de hausse, les émissions mondiales sont restées inchangées à 33 gigatonnes en 2019, alors que la croissance économique mondiale a augmenté de 2,9%".

Selon l'agence, cette stabilisation s'explique par la chute des émissions dues à la production d'électricité dans les pays développés, grâce au rôle croissant des énergies renouvelables.

Le remplacement de centrales au charbon par celles au gaz naturel et la hausse de la production de l'énergie nucléaire ont également joué un rôle important...

Une "météo plus douce"

Parmi les autres facteurs mentionnées par l'AIE, figurent également la "météo plus douce dans plusieurs pays et un ralentissement de la croissance économique dans certains marchés émergents".

"Nous devons désormais travailler dur pour nous assurer que 2019 restera dans les mémoires comme un pic définitif dans les émissions de CO2, et non pas comme une nouvelle pause dans leur croissance", a expliqué Fatih Birol, directeur exécutif de l'AIE. "Nous avons les technologies nécessaires pour y parvenir, nous devons les utiliser", a-t-il ajouté...

Repli de 5% des émissions dans l'UE

Dans l'Union européenne, les émissions ont diminué de 5%, soit 160 millions de tonnes en moins. L'agence indique en effet que les centrales à gaz ont produit plus d'électricité que les centrales à charbon. C'est une première pour l'Europe. En revanche, dans le reste du monde, les émissions ont grimpé de 400 millions de tonnes.

Par pays, les Etats-Unis ont vu leurs émissions se replier de 140 millions de tonnes, soit une baisse de 2,9%, grâce au recul du charbon qui est tombé au plus bas depuis 1975. L'AIE note également que les émissions ont baissé de 4% au Japon avec le redémarrage de réacteurs nucléaires, qui avaient été mis à l'arrêt suite à la catastrophe de Fukushima...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.