Energie : recul de la part des renouvelables, mais progression du parc

Energie : recul de la part des renouvelables, mais progression du parc
Eolienne-Energie-Ecologie

Boursier.com, publié le jeudi 16 novembre 2017 à 20h36

La part des énergies renouvelables dans la production électrique française a couvert 18,9% de la consommation électrique française au 3ème trimestre, un niveau en baisse du fait de la moindre production hydroélectrique l'été dernier, selon un bilan publié jeudi par les gestionnaires de réseaux RTE et Enedis, le Syndicat des énergies renouvelables (SER) et l'Association des distributeurs d'électricité en France (Adeef).

Par rapport au 3ème trimestre 2015, la production électrique des filières renouvelables (éolien, solaire, hydroélectricité, etc...) a ainsi diminué de 3% par rapport à la même période de 2016, selon le "Panorama de l'électricité renouvelable" publié jeudi.

La sécheresse a réduit le rendement des barrages hydroélectriques

Ce recul est essentiellement lié à la sécheresse, qui a entraîné un manque d'approvisionnement en eau des barrages, notamment ceux installés sur le Rhône. La production de la Compagnie nationale du Rhône (CNR) est ainsi attendue en chute de 30% cette année.

Malgré cela, le rapport souligne que le parc renouvelable installé a globalement progressé de 661 mégawatts (MW) au troisième trimestre, pour atteindre une puissance totale de 47.525 MW, soit 92% de l'objectif national fixé pour 2018, grâce au poids du parc existant hydroélectrique.
Dans le détail, 474 MW d'éoliens ont été installés, 170 MW de solaire et 13 MW dans la filière des bioénergies électriques. Les filières solaire et éolienne cumulées ont représenté 95% de cette augmentation.

L'éolien produit 4,5% de l'électricité française, le solaire 1,9%

Durant les 12 derniers mois, l'énergie éolienne a couvert 4,5% de la consommation électrique française, l'énergie solaire photovoltaïque a représenté 1,9% de la consommation et l'hydroélectricité a couvert 10,1% de l'électricité consommée durant les 12 derniers mois.

Rappelons que la France s'est engagée à produire 40% d'électricité grâce à des sources renouvelables d'ici à 2030. L'an dernier, grâce à une performance exceptionnellement forte de l'hydroélectricité, la part des renouvelables avait atteint pour la première fois 26% sur le deuxième trimestre 2016 avant de refluer.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - Energie : recul de la part des renouvelables, mais progression du parc
  • avatar
    FelixM -

    Le poids de l'hydroélectrique accentue la volatilité globale des renouvelables. Il peut d'une année de sécheresse à une autre de fortes pluies varier de moitié.