Energie: Total s'est officiellement désengagé d'Iran

Energie: Total s'est officiellement désengagé d'Iran
Photo distribuée le 3 juillet 2017 par la présidence iranienne montrant le PdG de Total, Patrick Pouyanné (G), reçu par le président iranien Hasan Rohani

AFP, publié le lundi 20 août 2018 à 12h41

Le géant pétrolier français Total s'est officiellement désengagé de ses projets d'investissements de plusieurs milliards de dollars en Iran, après le rétablissement des sanctions américaines contre ce pays, a annoncé lundi le ministre iranien du Pétrole, Bijan Namdar Zanghaneh.

"Total a officiellement mis fin à l'accord pour le développement de la phase 11 du (gisement gazier) South Pars. Cela fait plus de deux mois qu'il avait annoncé qu'il mettrait fin au contrat", a dit M. Zanghaneh à l'agence d'information du Parlement Icana.

Après son retrait unilatéral de l'accord nucléaire conclu en 2015 entre Téhéran et les grandes puissances, Washington a rétabli le 6 août une première série de sanctions contre Téhéran et lancé un avertissement aux pays qui persisteraient à commercer avec l'Iran.

Les Américains ont donné aux entreprises une période de 90 à 180 jours pour se retirer d'Iran et une nouvelle salve de sanctions touchant le secteur des hydrocarbures est prévue en novembre.

Les pays européens, parties prenantes de l'accord de 2015 visant à empêcher l'Iran de se doter de l'arme atomique, s'étaient d'emblée dit déterminés à sauver le texte. Mais par peur des pénalités américaines, un grand nombre de groupes, dont le constructeur allemand Daimler, ont déjà annoncé leur retrait du pays.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU