Engie : Yannick Jadot demande au gouvernement de soutenir Isabelle Kocher

Engie : Yannick Jadot demande au gouvernement de soutenir Isabelle Kocher
Isabelle Kocher Engie

Boursier.com, publié le lundi 03 février 2020 à 14h53

Le député européen EELV a exprimé son soutien à la directrice générale d'Engie, qui fait l'objet de rumeurs de non-reconduction de son mandat...

Isabelle Kocher restera-t-elle à la tête d'Engie ? Alors que le mandat de la directrice générale du géant de l'énergie arrive à échéance en mai prochain, le chef de file d'EELV Yannick Jadot a demandé à Emmanuel Macron et à l'Etat actionnaire de lui apporter leur soutien, alors que celle-ci fait l'objet, depuis quelques semaines, de rumeurs de non-renouvellement de son mandat...

"Je soutiens cette femme qui est en train de faire changer un grand groupe énergétique français vers ce que nous portons : la révolution climatique, la révolution énergétique, l'efficacité dans nos logements...", a-t-il expliqué sur 'LCI'. Selon lui, l'Etat (premier actionnaire avec 23,6% du capital) doit s'engager contre "la vieille garde industrielle de ce pays" et à "soutenir cette transition énergétique et cette femme de courage".

La décision définitive concernant le sort d'Isabelle Kocher, directrice générale d'Engie depuis mai 2016, doit être rendue le 26 février prochain. Jusqu'ici, aucune voix de l'État, actionnaire minoritaire d'Engie, ou du conseil d'administration n'est venue démentir les rumeurs...

Des désaccords entre Isabelle Kocher et son conseil d'administration ?

Plusieurs sources ont rapporté certains désaccords entre la patronne d'Engie et son conseil d'administration. En décembre dernier notamment, 'BFM Business' avait révélé que le président, Jean-Pierre Clamadieu, lui avait demandé de quitter la réunion pour que les 14 administrateurs débattent de son bilan, sans elle... Deux d'entre eux se seraient montrés "très critiques" à son égard...

Dans un entretien accordé au 'JDD', Isabelle Kocher a tenu à réagir à ces rumeurs. Elle affirme notamment travailler "étroitement" avec Jean-Pierre Clamadieu et confirme son intention de renforcer son rôle en lui soumettant "systématiquement les nominations au sein du comité exécutif".

Très motivée

Par ailleurs, Isabelle Kocher, seule patronne du CAC 40, a affirmé sa confiance dans le conseil d'administration pour la reconduire dans ses fonctions. "Je ne me place pas" dans la perspective d'un départ, a-t-elle assuré, ajoutant : "Je suis très motivée pour poursuivre ma mission".

Isabelle Kocher a également défendu son action de transformation du groupe. "Engie est un groupe magnifique qui avait un genou à terre quand j'ai pris mes fonctions... Il était en décroissance forte et surendetté. Il perdait de la valeur en Bourse depuis dix ans. Nous l'avons redressé et totalement repositionné au cours de ces quatre dernières années", a-t-elle affirmé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.