Enseignants : 10% de grévistes ce vendredi, selon Jean-Michel Blanquer

Enseignants : 10% de grévistes ce vendredi, selon Jean-Michel Blanquer©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 06 décembre 2019 à 11h02

Sur 'BFMTV', le ministre de l'Education nationale a également assuré que la réforme des retraites ne sera pas retirée quoiqu'il arrive.

Les enseignants seront-ils moins mobilisés pour la grève du 6 décembre ? Oui, à en croire le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer, invité de 'RMC-BFMTV', qui a évoqué un taux de grévistes "d'un peu moins de 10%" ce vendredi dans l'Éducation nationale.

"Aujourd'hui c'est plus difficile de donner un chiffre à l'avance, car il n'y a pas de déclaration préalable faite par les uns et les autres. Mais d'après les premiers coups de sonde que j'ai pu donner , on devrait être retombé vers 10%, peut-être un peu moins de 10% de grévistes", a-t-il affirmé.

La veille, le ministère de l'Éducation nationale avait indiqué que 51% de professeurs étaient en grève dans le primaire, 42% dans le secondaire. Selon les syndicats, les chiffres étaient largement supérieurs : 70% dans le primaire et 75% dans le secondaire.

Augmentations de salaires à venir

Jean-Michel Blanquer a aussi tenu à rassurer, en assurant que des hausses de salaires interviendront pour éviter une baisse des pensions de retraite dans l'Education nationale, avec le passage à la nouvelle réforme. Elles doivent être mises en place à partir du 1er janvier 2021.

Les enseignants estiment en effet que le nouveau mode de calcul de la pension de retraite, qui prendra alors en compte l'ensemble de la carrière, et non plus les six derniers mois avant le départ (comme actuellement), va leur être défavorable.

La réforme des retraites maintenue quoiqu'il arrive

Le ministre a ainsi assuré qu'"il y aura une part d'augmentation de salaire et une part d'augmentation des primes". "Cela fait actuellement l'objet du dialogue social. Ce que nous dirons dans la loi sur les retraites, c'est que les pensions des professeurs ne seront pas inférieures aux pensions de celles des catégories A comparables", a-t-il affirmé.

Il en a également profiter pour rappeler que la réforme des retraites ne sera pas retirée quoiqu'il arrive."Pourquoi aurions-nous fait tout cela pour retirer la réforme ? Si nous le faisons, c'est parce que nous avons le souci, non seulement du court terme et du moyen terme, mais aussi du long terme de la France", a-t-il ajouté.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.