Enseignants : taux de grévistes de 12,5% attendu mardi en France

Enseignants : taux de grévistes de 12,5% attendu mardi en France
contre les retraites

Boursier.com, publié le mardi 10 décembre 2019 à 09h24

La mobilisation chez les enseignants serait nettement inférieure à celle du jeudi 5 décembre, selon le ministère de l'Éducation nationale.

Malgré les revalorisations des salaires et des primes promises par le gouvernement, les enseignants ont décidé de se mobiliser pour la journée de grève du 10 décembre... Mais selon les chiffres du ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer, ils ne seraient plus que 12,5% ce mardi.

"C'est très différent d'une région à l'autre, Paris en particulier dénote par un taux de grève plus important, autour de 35%", a expliqué le ministre au micro de 'France Inter'.

Jeudi 5 décembre, un peu plus de la moitié des enseignants du primaire étaient grévistes, avec un taux de 51% et de 42% dans le secondaire, selon le ministère de l'Education nationale.

"Les retraites des profs seront les mêmes que celles des fonctionnaires de catégorie A"

Jean-Michel Blanquer a tenu encore une fois à rassurer sur le niveau de pensions des enseignants qui pourront bénéficier d'une augmentation de leur rémunération. "C'est historique : nous garantirons par la loi que les retraites des profs seront de même ordre que celles des fonctionnaires de catégories A comparables. Cela n'avait jamais été garanti avant. C'est donc une avancée considérable", a-t-il affirmé.

Vendredi dernier, le ministre avait déjà évoqué sur le plateau de 'BFMTV' ces hausses de salaires pour éviter une baisse des pensions de retraite dans l'Education nationale, avec le passage à la nouvelle réforme. Il avait alors assuré qu'elles seraient mises en place à partir du 1er janvier 2021, ajoutant qu'"il y aura une part d'augmentation de salaire et une part d'augmentation des primes".

Les enseignants pas convaincus

Mais Jean-Michel Blanquer ne semble pas convaincre. Les enseignants estiment en effet que la revalorisation salariale promise par le gouvernement doit être fortement conséquente pour pouvoir avoir une pension de retraite équivalente à celle prévue par l'actuel système.

Plusieurs syndicats (FSU, CGT, FO, Solidaires) ont ainsi appelé à participer à la nouvelle journée de mobilisation interprofessionnelle ce mardi, à la veille des annonces du Premier ministre, qui doit détailler le contenu de la réforme.

Pour rappel, les enseignants estiment que le nouveau mode de calcul de la pension de retraite, qui prendra alors en compte l'ensemble de la carrière, et non plus les six derniers mois avant le départ (comme actuellement), va leur être défavorable.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.