Entreprises : le Haut Conseil à l'Egalité veut davantage de femmes au sein des directions

Entreprises : le Haut Conseil à l'Egalité veut davantage de femmes au sein des directions
femme cadre entreprise parité

Boursier.com, publié le mardi 26 janvier 2021 à 14h43

L'instance consultative indépendante appelle à étendre la loi Copé-Zimmermann, qui impose un quota de 40 % de femmes dans les conseils d'administration des grandes et moyennes entreprises.

Dix ans après la loi Copé-Zimmermann imposant un quota de 40% de femmes dans les conseils d'administration (CA) des grandes et moyennes entreprises, le Haut Conseil à l'Egalité hommes-femmes (HCE) a appelé ce mardi à étendre le dispositif aux comités exécutifs et de direction.

Si des "progrès en cours" ont été observés depuis la mise en place de cette mesure, le HEC estime en effet qu'il faut "poursuivre cette dynamique de quotas au sein des comités exécutifs et de direction : 20% dans trois ans puis 40% dans six ans", détaille l'instance consultative indépendante.

Le HEC recommande également de "renforcer le suivi de l'ensemble des entreprises visées par les obligations de parité dans leur instance de gouvernance, via les greffes des tribunaux de commerce" ou encore d'"ajouter un indicateur sur la parité au sein de l'Index 'Egalité femmes-hommes' et renforcer son efficacité en le liant plus étroitement à la négociation collective sur l'égalité professionnelle".

La part de femmes dans les CA a plus que doublé

"L'enjeu est de taille car lutter contre le difficile accès des femmes aux postes de responsabilité, connu également sous l'appellation de 'plafond de verre', fait partie intégrante des leviers à actionner pour parvenir à l'égalité professionnelle réelle entre les femmes et les hommes", estiment la présidente du HCE Brigitte Grésy et la co-autrice de la loi de 2011, l'ex-députée Marie-Jo Zimmermann, dans une déclaration commune.

Depuis l'entrée en vigueur de la loi Copé-Zimmermann, signée le 27 janvier 2011, la part de femmes dans les CA des entreprises du CAC 40 a plus que doublé, passant de 20,6% en 2011 à 44,6% en 2020. "Quand il y a des quotas et un suivi, la loi est un succès : 44,6% de femmes dans les conseils d'administration des entreprises du CAC 40 et 45,6% pour le SBF 120 en 2020", fait remarquer le HEC.

Proposition de loi déposée à la mi-mars

Mais "la parité s'arrête aux portes du pouvoir", note l'instance consultative indépendante, qui dénombre trois femmes PDG d'une entreprise du SBF 120 (Christel Bories chez Eramet, Stéphane Pallez chez FDJ, Marie Cheval chez Carmila) et une seule femme DG d'une entreprise du CAC 40 (Catherine McGregor chez Engie).

La semaine dernière, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire s'est dit favorable à l'instauration de quotas dans les entreprises pour faire progresser l'égalité entre les femmes et les hommes. Une proposition de loi, en ce sens, devrait être déposée à la mi-mars.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.