Entreprises : transport et localisation, 2 facteurs essentiels pour attirer les talents !

Entreprises : transport et localisation, 2 facteurs essentiels pour attirer les talents !
salarié travail cadre

Boursier.com, publié le mercredi 26 juin 2019 à 07h08

Les salariés européens bénéficiant d'un temps de trajet inférieur à 15 minutes sont presque 2 fois moins susceptibles de quitter leur emploi dans les 10 prochaines années !

Selon le dernier rapport WhatWorkersWantdu Conseil international en immobilier Savills, les investisseurs et les utilisateurs en Europe se concentrent sur la localisation, le temps de trajet et l'aménagement du lieu de travail pour attirer et retenir les talents.

Cette étude analysant les données recueillies par YouGov auprès de 11.000 travailleurs sur les marchés de bureaux européens, révèle que 40% des employés européens pourraient quitter leur emploi actuel dans les cinq prochaines années !

Les employés suédois (52%), irlandais (49%) et britanniques (49%) sont les plus susceptibles de changer d'emploi avant cette date, alors que les employés espagnols (25%) et italiens (28%) sont les moins enclins à effectuer ce changement...

Facteur clé

Savills note que ces données varient d'un secteur d'activité à l'autre... Les personnes sondées travaillant dans les secteurs de la création et des médias (49%), des technologies (44%) et des services financiers (40%) sont davantage susceptibles de quitter leur emploi au cours des cinq prochaines années. A l'inverse, les employés du secteur judiciaire (34%) ou gouvernemental (33%), seraient plus enclins à rester dans le même emploi...

Lydia Brissy, EMEA Research Europe commente : "La localisation du lieu de travail est l'un des facteurs clés pour les employés, en Europe et tout particulièrement en France ou le temps de trajet pour se rendre au bureau est en moyenne plus long que dans quasiment tous les autres pays couverts dans cette étude. Dans un marché où le taux de vacance est extrêmement bas, 1.5% dans le QCA, emplacement plébiscité par les talents, il est parfois difficile aux entreprises d'y installer leurs bureaux. Néanmoins, d'autres éléments sont valorisés par les employés qui souhaiteraient bénéficier d'un éventail de lieux de travail plus large, être associés à la conception de leurs bureaux et de manière plus générale, bénéficier de plus de flexibilité."

Moins d'engagement à long terme
"Alors que le taux de chômage sur le continent a atteint son plus bas niveau en dix ans, il n'est pas surprenant que,"contrairement aux générations précédentes, les employés s'engagent moins à long terme au sein de la même entreprise", commente Mike Barnes, AssociateSavillsEuropeanResearch. "Les employés sont bien sûr l'atout le plus précieux de l'entreprise. Attirer et retenir les meilleurs éléments est désormais l'un des défis les plus importants pour les managers."

Prenant en compte ces données, le rapport de SavillsWhatWorkersWant analyse en profondeur les facteurs de différenciation pour les employés - rémunération mise à part - concernant leur lieu de travail.

Au-delà de la nécessité de fournir un lieu de travail propre, confortable et sécurisé, le temps de trajet et la localisation des bureaux constituent les facteurs les plus importants pour 86% des salariés.

Savills a analysé les dynamiques de mobilité en Europe, qui révèlent que 44% des déplacements durent plus d'une demi-heure par trajet et que 61% des travailleurs ne souhaitent pas augmenter la durée de leur déplacement quotidien vers leur lieu de travail de plus de 15 minutes. Le coût financier des trajets domicile-lieu de travail est également à l'ordre du jour, 79% le considérant comme un facteur de différenciation majeur...

Atout majeur

Le rapport conclut qu'en réalité, les salariés européens bénéficiant d'un temps de trajet inférieur à 15 minutes sont presque 2 fois moins susceptibles de quitter leur emploi dans les 10 prochaines années !

En ce qui concerne la localisation, Savills affirme que 54% des employés de bureau interrogés souhaitent travailler en ville ou en centre-ville. Les commodités locales, un réseau de transport en commun de qualité, la présence de pôles d'activités et une ambiance dynamique sont autant de critères qui expliquent cette préférence...

Savills note également que, malgré certaines idées répandues, cette préférence est la même quel que soit l'âge puisque 57% des 25-34 ans préfèrent travailler en centre-ville, tout comme 55% des 55 ans et plus...

Jeremy Bates, EMEA Head of OccupationalMarketsSavills, affirme : "Les perspectives d'emploi en Europe sont positives, mais les paramètres immobiliers sont désormais un facteur de différenciation dans la bataille pour attirer et retenir les talents. Par conséquent, une lutte pour les meilleurs bureaux s'est engagée dans les QCA européens où les taux de vacance sont à leurs plus bas niveaux. Avec loyers à la hausse dans les QCA européens, les entreprises doivent désormais anticiper de plus en plus tôt la date d'expiration de leur bail et s'engager dans une planification immobilière stratégique."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.