Environ 1,3 million de salariés étaient au chômage partiel en août

Environ 1,3 million de salariés étaient au chômage partiel en août
salariée d'une usine

Boursier.com, publié le mercredi 23 septembre 2020 à 14h55

"Le nombre d'entreprises ayant recours au chômage partiel poursuit la baisse amorcée en juin", indique la Dares, le service de statistiques du ministère du Travail...

La baisse se poursuit... Selon les dernières estimations de la Dares dévoilées ce mercredi, près 1,3 million de salariés étaient encore au chômage partiel en août, poursuivant ainsi le repli amorcé en juin dernier.

Au quatrième mois du déconfinement, "1,3 million de salariés auraient effectivement été en activité partielle au mois d'août 2020, après 1,9 million en juillet (chiffre révisé), pour un total de 77 millions d'heures chômées, soit 0,5 million de salariés en EQTP (après 0,9 million en juillet)", précise le service de statistiques du ministère du Travail.

"Le recours à l'activité partielle recule à nouveau en août : 1,3 million de salariés en bénéficient contre près de 9 millions au plus fort de la crise. La reprise de l'activité économique se poursuit !", s'est de son côté félicité la ministre du Travail Elisabeth Borne sur son compte Twitter.

Le secteur de l'hébergement et la restauration reste le plus touché

En août, la reprise de l'activité s'est poursuivie mais a semblé légèrement s'essouffler... Si 60% des salariés étaient employés dans des entreprises dont l'activité est inchangée par rapport à ce qui était prévu, 7% des salariés se trouvent encore dans une entreprise dont l'activité est arrêtée ou a diminué de plus de moitié...

"Cette légère amélioration est générale", précise la Dares. Elle est notamment marquée dans l'hébergement et la restauration qui reste toutefois le secteur le plus touché par la crise sanitaire en août, avec 21% des salariés à l'arrêt ou en baisse d'activité de plus de moitié en août (après 35 % en juillet et 57 % en juin)...

Le recours à la formation "assez faible"

Le recours à la formation est "assez faible" pour les salariés en chômage partiel (13% en août, après 16 % en juillet), notamment dans les plus petites entreprises, note la Dares. "Il est cependant assez important dans les secteurs de la fabrication de matériel de transport et dans l'hébergement restauration", précise-t-elle.

Par ailleurs, comme pour juillet, les perspectives des entreprises sont encore marquées par une forte incertitude et une grande hétérogénéité entre secteurs. Les entreprises qui anticipent un retour à l'activité normale d'ici 3 mois représentent 40% de l'emploi salarié et la part de salariés qui travaillent dans une entreprise qui ne voit pas de retour à la normale avant la fin de l'année se stabilise en août à 2%.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.