Espace : le lancement du vol habité de SpaceX prévu ce samedi soir

Espace : le lancement du vol habité de SpaceX prévu ce samedi soir
Combinaison SpaceX portée par des astronautes de la NASA sur Crew Dragon.

Boursier.com, publié le samedi 30 mai 2020 à 17h01

La fusée de SpaceX emportant deux astronautes vers l'ISS devrait décoller samedi soir. Le lancement de ce vol historique avait été reporté mercredi en raison de mauvaises conditions météo au dessus de la Floride.

Le premier vol spatial habité lancé aux Etats-Unis depuis 2011 est prévu ce samedi à 15h22 depuis Cap Canaveral en Floride, soit 21h22 heure française. "Nous nous préparons pour le lancement aujourd'hui", a ainsi tweeté Jim Bridenstine, le patron de la Nasa, en ajoutant que le risque d'annulation en raison du mauvais temps restait de 50%.

Le décollage de la fusée Falcon 9 de SpaceX, avec deux astronautes à son bord, avait été reporté mercredi soir en raison de mauvaises conditions météo au-dessus de Cap Canaveral en Floride, où la pluie et les orages avaient empêché le départ de la fusée.

Premier vol habité depuis les Etats-Unis depuis 9 ans

Ce lancement crucial pour la Nasa et pour le patron de SpaceX, le milliardaire Elon Musk, est également chaudement soutenu par le président américain Donald Trump, qui s'est rendu sur place samedi pour la 2e fois en quelques jours pour assister au décollage.

Mercredi, le compte à rebours avait été stoppé peu avant le départ, alors que les deux astronautes, Bob Behnken et Doug Hurley, étaient déjà installés dans la capsule Crew Dragon de la fusée Falcon 9 de SpaceX. Behnken et Hurley doivent être acheminés jusqu'à la Station spatiale internationale (ISS) au cours de cette mission d'essai, qui consistera à mener de nombreux tests sur la capsule.

Celle-ci devrait s'amarrer à l'ISS, puis ramener les astronautes sur terre après un séjour d'environ un mois, avec un amerrissage prévu dans l'Atlantique, au large de la Floride. Quant au corps du lanceur, il doit revenir se poser sur une barge dans l'Atlantique peu après le décollage, en vue d'être réutilisé, ce qui réduit nettement le coût du lancement...

Indépendance spatiale et enjeu électoral

Crew Dragon a été développée par SpaceX pour la Nasa, qui lui a accordé depuis la décennie précédente plus de trois milliards de dollars de contrats. Ce sera la première fois qu'un constructeur privé achemine des astronautes dans la station spatiale, et le premier vol habité depuis les Etats-Unis depuis 9 ans.

En effet, depuis l'arrêt du programme des navettes spatiales américaines en 2011, sur fond de problèmes budgétaires et après deux accidents, les astronautes de tous pays utilisaient les fusées russes Soyouz, qui décollent du cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan. Les Russes étaient les seuls à disposer d'un moyen de transport vers l'ISS.

Ce vol permettra donc aux Etats-Unis de retrouver leur indépendance spatiale, alliant la prouesse technique avec la fierté nationale, qui bien pourrait se transformer en enjeu électoral, à quelques mois de la présidentielle du 3 novembre, à l'occasion de laquelle Donald Trump espère bien se faire réélire...

Donald Trump à nouveau au rendez-vous samedi

Le président américain s'est ainsi passionné pour ce projet de vol habité, et il n'a pas hésité à se déplacer mercredi et samedi soir au centre Kennedy pour assister au lancement, accompagné de son épouse Melania et du vice-président américain Mike Pence.

Mercredi soir, après le report du vol, Donald Trump avait tweeté : "Merci à la Nasa et à SpaceX pour leur travail et leur leadership. Je me réjouis de revenir avec vous samedi !"

Le tourisme spatial en ligne de mire

En pleine épidémie de Covid-19, le thème de la conquête spatiale, avec en ligne de mire la planète Mars, pourrait raviver l'instinct pionnier américain, et faire un peu oublier la pandémie de coronavirus, qui a tué près de 100.000 Américains à ce jour, et provoqué une envolée du chômage, qui pourrait dépasser 20% ces prochains mois outre-Atlantique.

Outre de nouveaux contrats avec la Nasa et des opérateurs de satellites, SpaceX, créé en 2002 par Elon Musk, entrevoit des retombées commerciales avec le développement du tourisme de l'espace. Ce nouveau marché potentiellement lucratif intéresse non seulement Elon Musk, mais aussi Jeff Bezos, le patron d'Amazon (avec sa société Blue Origin) ou encore Richard Branson avec Virgin Galactic.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.