Espagne : la fin des voitures thermiques en 2040 ?

Espagne : la fin des voitures thermiques en 2040 ?
immatriculations voitures neuves

Boursier.com, publié le mardi 13 novembre 2018 à 18h19

C'est au tour de l'Espagne d'envisager d'interdire la vente des véhicules à moteur diesel, essence et hybride. Madrid aurait fixé la date de 2040, avec l'objectif de limiter les émissions de gaz à effet de serre. Cette proposition est contenue dans un projet de loi sur le changement climatique que le chef du gouvernement, le socialiste Pedro Sanchez, espère présenter devant le parlement avant la fin de l'année.

"Certains des changements les plus importants concernent les transports", note le document. "A partir de 2040, l'immatriculation et la vente de voitures de tourisme et de véhicules commerciaux légers qui émettent du dioxyde de carbone ne seront plus autorisées", poursuit le texte.

Manque de soutien

Une fois rédigé, ce projet de loi sur le changement climatique devra obtenir l'approbation du parlement où Pedro Sanchez ne possède qu'un quart des sièges.

Le président du gouvernement espagnol peine à trouver des majorités pour soutenir ses projets de loi les plus importants car les conservateurs du Parti populaire (PP) restent le groupe le plus important dans les deux chambres du parlement.

2030 au Danemark

La Grande-Bretagne et la France ont déjà pris l'engagement de bannir les véhicules à moteur thermique à partir de 2040 ce qui va se traduire par des bouleversements pour les constructeurs automobiles et réduire les revenus des pays producteurs de pétrole. En Grande-Bretagne, certains élus souhaitent même que cette interdiction entre en vigueur dès 2032 tandis que le Danemark s'est fixé 2030 comme horizon.

Madrid envisage de réduire d'ici 2030 de 20% ses émissions de gaz à effet de serre par rapport aux niveaux de 1990. L'Union européenne veut atteindre une réduction de 40% à cette date.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.