Espagne : un chômage en hausse avant les élections

Espagne : un chômage en hausse avant les élections
Espagne gros plan drapeau

Boursier.com, publié le jeudi 25 avril 2019 à 14h50

Le nombre total de demandeurs d'emploi a augmenté de 49.000 au premier trimestre pour atteindre 3,35 millions et il s'agit de sa plus forte hausse trimestrielle depuis six ans.

Le chômage en Espagne a de nouveau augmenté au premier trimestre, soulignant une faiblesse persistante de l'économie qui alimente le débat politique à trois jours des élections législatives. Le taux de chômage a atteint 14,7% sur les trois premiers mois de l'année contre 14,45% sur le trimestre octobre-décembre, selon les statistiques officielles publiées jeudi.

Le chômage a tendance à augmenter en début d'année, période creuse pour les secteurs du tourisme et du commerce après les fêtes de fin d'année. Mais au-delà de ce facteur saisonnier, son niveau confirme que le marché du travail espagnol peine à engranger les fruits de six années de reprise.

3,3 millions de chômeurs

Quelque 110.000 personnes ont perdu leur emploi entre le 1er janvier et le 31 mars dans le secteur des services, qui représente environ 50% de l'activité économique globale, montrent les chiffres de l'INE, l'institut national de la statistique.

Le nombre total de demandeurs d'emploi a augmenté de 49.000 au premier trimestre pour atteindre 3,35 millions et il s'agit de sa plus forte hausse trimestrielle depuis six ans.

"Champion d'Europe du chômage"

Lors d'un débat télévisé mercredi soir, Albert Rivera, chef de file du parti de centre droit Ciudadanos, a regretté que l'Espagne soit "champion d'Europe du chômage", dans une attaque visant le président du gouvernement sortant, le socialiste Pedro Sanchez.

Le leader du Parti populaire (conservateur), Pablo Casado, a quant à lui comparé le pays à la Grèce, le seul pays de l'UE affichant un taux de chômage plus élevé encore. Pedro Sanchez s'est défendu en soulignant que la tendance de fond du marché du travail restait positive. "Depuis un an, nous avons créé près de 600.000 emplois (...) Le taux reste élevé mais moins qu'il y a un an", a-t-il dit dans un entretien télévisé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.