Et si Intel croquait Broadcom?

Et si Intel croquait Broadcom?
intel

Boursier.com, publié le lundi 12 mars 2018 à 11h21

Intel regarde de très près la bataille opposant Broadcom à Qualcomm. Par crainte de voir la naissance d'un concurrent de taille quasiment équivalente à la sienne, le géant américain des semi-conducteurs réfléchirait même à racheter Broadcom. C'est en tout cas ce que croit savoir le 'Wall Street Journal'. Le quotidien financier, qui cite ses "traditionnelles sources proches du dossier", explique qu'Intel songe à une offre sur le groupe basé à Singapour depuis la fin de l'année dernière et étudie le dossier avec des conseillers. Une source du journal a cependant déclaré qu'une offre était improbable étant donné la complexité de l'opération...

Inquiétudes du régulateur américain

Broadcom, qui pèse actuellement près de 110 milliards de dollars en bourse, souhaite mettre la main sur Qualcomm, spécialisé dans les puces pour smartphones, avec une offre de 117 Mds$. Mais le groupe se heurte pour l'instant au refus de sa cible et aux inquiétudes des autorités américaines concernant la sécurité nationale des Etats-Unis, notamment pour le déploiement de la technologie mobile 5G.

Linley Gwennap, spécialiste des questions de concurrence, juge néanmoins qu'Intel pourrait convaincre les autorités antitrust de le laisser mettre la main sur Broadcom, malgré la taille d'une telle fusion, au regard des différences entre les catégories de puces fabriquées par chacun des deux groupes.

Priorité à l'intégration des acquisitions chez Intel

Intel a fait savoir qu'il ne commentait pas les "rumeurs ou spéculations" en matière de fusions-acquisitions. "Nous avons effectué d'importantes acquisitions au cours des 30 derniers mois - notamment Mobileye et Altera - et notre attention est tournée vers l'intégration de ces acquisitions et d'en faire des succès pour nos clients et nos actionnaires", a précisé le groupe américain à Reuters.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.