Etats-Unis : Covid-19, relance et paix sociale, priorités de Joe Biden

Etats-Unis : Covid-19, relance et paix sociale, priorités de Joe Biden©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 21 janvier 2021 à 06h35

Joe Biden a prêté serment mercredi en tant que 46e président des Etats-Unis. Sa tâche s'annonce rude alors que l'Amérique est divisée politiquement et que la pandémie de Covid continue de faire rage. Wall Street a salué son arrivée par des records.

C'est désormais officiel ! Joe Biden est devenu le46ème président des Etats-Unis, après avoir prêté serment mercredi à Washington, devant le Capitole, le Congrès américain. Là même où deux semaines plus tôt, des partisans de Donald Trump avaient manifesté violemment et forcé les portes, refusant d'accepter la défaite de leur candidat à la présidentielle.

"Nous avons vécu une attaque contre notre démocratie, un virus, un racisme systémique, nous sommes confrontés à tout cela en même temps... Je défendrai la Constitution, notre démocratie et je serai toujours à votre service. Pour que nous puissions tous écrire l'histoire de l'Amérique", a notamment affirmé le nouveau président lors de son discours d'investiture. A ses côtés, Kamala Harris est devenue la première femme vice-présidente des Etats-Unis...

"Beaucoup de choses à réparer, à restaurer, à guérir"

Le leader démocrate a promis d'êtrele président de "tous les Américains", affirmant "je travaillerai aussi dur pour ceux qui ont voté pour moi que pour les autres". Il a appelé à mettre fin aux divisions, conservateurs contre libéraux, ruraux contre urbains. "Sans unité, il n'y a pas de paix", a-t-il plaidé, en prenant l'engagement de "vaincre le suprématisme blanc et le terrorisme intérieur".

"Il y a beaucoup de choses à réparer, à restaurer, à guérir. Le rêve de justice pour tous ne sera plus retardé. Nous devons rendre à l'Amérique sa sécurité", a ensuite déclaré Joe Biden. Citant la crise sanitaire, économique et sociale, il a ajouté : "nous allons avancer avec vitesse et urgence, car nous avons beaucoup à faire pendant cet hiver empli de périls et de nombreuses hypothèses".

Trump promet d'être "de retour sous une forme ou une autre"

A Wall Street, les indices boursiers progressaient mercredi soir, évoluant sur de nouveaux records historiques, saluant le changement à la Maison Blanche, et la perspective du plan de relance massif de 1.900 milliards de dollars promis par Joe Biden pour soutenir l'économie face à la pandémie. Les marchés apprécient aussi la nomination de Janet Yellen comme secrétaire au Trésor, après sa prestation appréciée comme patronne de la Réserve fédérale entre 2014 et 2018.

De son côté, Donald Trump a quitté discrètement la Maison Blanche mercredi matin, avant l'arrivée de son successeur, refusant de participer à la cérémonie d'investiture du nouveau président démocrate.

Dans son dernier discours, Trump a défendu son bilan, mais a tout de même "souhaité à la nouvelle administration bonne chance et beaucoup de succès", sans citer nommément Joe Biden. Trump a aussi affirmé que "nous serons de retour sous une forme ou une autre", sans plus de précisions...

Biden promet une "aide immédiate aux familles américaines"

Mercredi soir, le compte Twitter officiel du président, @POTUS (President Of The United States), a été officiellement transféré de Donald Trump vers Joe Biden. Dans son premier tweet en tant que président, Joe Biden a estimé qu'"il n'y a pas de temps à perdre pour résoudre les crises que nous affrontons".

Il a ajouté qu'il va se "mettre immédiatement au travail pour prendre des actions fortes et apporter une aide immédiate aux familles américaines", faisant référence à son plan de soutien, qui comprend notamment des aides directes de 1.400$ par personne, des indemnités de chômage de 400$ par semaine, ainsi que le financement de la distribution du vaccin contre le coronavirus.

La barre des 400.000 décès du Covid-19 franchie aux Etats-Unis

Depuis le début de la pandémie de Covid-19, plus de 24 millions d'Américains ont contracté la maladie, et plus de 400.000 d'entre eux y ont succombé. Les Etats-Unis sont le pays le plus touché par le virus. Au niveau mondial, le Covid-19 a tué plus de 2 millions de personnes et en a infecté plus de 96,4 millions. Plusieurs variants sont apparus ces derniers mois, inquiétant les autorités sanitaires, bien que les vaccins semblent efficaces contre le plus répandu de ces variants, venu du Royaume-Uni.

Les investisseurs seront particulièrement attentifs au calendrier d'adoption du "package" de soutien par le Congrès. Ils craignent en effet que le processus tarde, d'une part en raison du procès en destitution de Donald Trump qui se poursuit au Sénat, et d'autre part à cause du risque de modifications du plan Biden par les parlementaires.

Au sein du Sénat notamment, qui est divisé à 50/50 sièges entre Démocrates et Républicains, des voix pourraient s'élever contre un dérapage des déficits publics et plusieurs sénateurs des deux camps pourraient être tentés de réduire certains volets du plan...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.