États-Unis: le distributeur Toys 'R' Us va vendre ou fermer tous ses magasins

États-Unis: le distributeur Toys 'R' Us va vendre ou fermer tous ses magasins
Un magasin du distributeur de jouets Toys 'R' Us à San Rafael en Californie, le 19 septembre 2017

AFP, publié le mercredi 14 mars 2018 à 23h12

Le distributeur de jouets en difficulté Toys 'R' Us va vendre ou fermer tous ses magasins aux États-Unis, ce qui pourrait affecter 33.000 emplois, rapporte mercredi le Wall Street Journal (WSJ).

L'enseigne, qui dispose d'environ 881 magasins sur le sol américain, prévoit de déposer son dossier de liquidation judiciaire dans la nuit avant une audience prévue jeudi, affirme le journal, citant des sources anonymes.

C'est David Brandon, le PDG, qui a lui-même annoncé ces mauvaises nouvelles aux salariés lors d'une conférence téléphonique tenue au siège du groupe à Wayne dans le New Jersey (est).

Contacté par l'AFP, Toys 'R' Us n'a pas répondu dans l'immédiat.

Il n'est pas impossible que la chaîne de distribution de jouets et jeux garde ouverts 200 magasins après sa liquidation, avance toutefois de son côté la chaîne d'informations financières CNBC.

L'une des hypothèses que Toys 'R' Us explore et qui ferait partie de son dossier de liquidation est de vendre les magasins canadiens, qui présentent un bilan positif, et 200 de ses boutiques américaines les plus rentables.

Il liquiderait ensuite le reste des magasins, avance encore CNBC.

Ces projets quelle que soit leur forme devraient avoir d'importantes conséquences sociales. 

Les salariés américains, qui comptent pour plus de la moitié des 65.000 employés du groupe, vont garder leur emploi encore pendant 60 jours, leur a dit mercredi M. Brandon selon CNBC. La suite est incertaine.

Toys 'R' Us s'était déclaré en faillite en septembre 2017, se plaçant sous la protection du chapitre 11, une disposition américaine permettant à une entreprise de continuer à fonctionner normalement à l'abri de ses créanciers.

Mais le groupe a continué à rencontrer des difficultés pour se relancer et  trouver de l'argent frais, ce qui a entraîné un grand nombre d'analystes à prédire récemment sa liquidation judiciaire.

Connu pour ses supermarchés du jouets ouverts dans les années 1980 et 1990 à la périphérie des villes, Toys 'R' Us a manqué le virage numérique et subi de plein fouet la concurrence des enseignes ayant misé sur le commerce en ligne. 

Au Royaume-Uni, Toys 'R' Us a été placé fin février sous administration judiciaire, ce qui pourrait conduire à la liquidation de ses 105 magasins et la perte de 3.200 emplois.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
107 commentaires - États-Unis: le distributeur Toys 'R' Us va vendre ou fermer tous ses magasins
  • avatar
    PRAXITELE1 -

    Il est bien connu que certains géants ont des pieds d'argile ... quand les pieds cassent c'est tout ce qui se trouve au dessus qui tombe et se fracasse !.....

  • avatar
    voicimonavis -

    c'etait tres cher chez eux

  • avatar
    b62 -

    combien de chomeurs en plus .macron était fiére de nous annoncer 700 créations d'emploi chez toyota va t'il avoir le COURAGE de nous annoncer le nombre d'emploi supprimé ????

    avatar
    tractator69 -

    ils vont fermer bientôt chez nous comme la grande recré et orchestra et macron se vante

  • avatar
    pressecitron -

    quel monde! les magasins de jouets qui faisaient rêver les petits et les grands! on pouvait regarder, toucher, essayer... maintenant ce n'est que le virtuel, l'objet réduit à son apparence sur un écran, le prix cassé!!! j'attends avec impatience la faillite des sites de vente en ligne! mais ça, ça ne pourra arriver que si le consommateur prend conscience du poids de ses actes d'achat! il ne faut pas pleurer quand la grande majorité des acheteurs est responsable de tout ce qui se passe!

    avatar
    C1si -

    Que les magasins prennent conscience qu'ils ont trop prit leurs clients pour des vaches à lait !!!

    avatar
    jetsociety -

    Oui vous avez raison .Moi par exemple je n'achèterai jamais rien sur amazon .
    Quant on voit les conditions de travail ,de l'esclavage moderne !

  • avatar
    HIER -

    au lieu de vendre des jouets chez Toys'R' ils n'auront qu'a changer de nom en vendant des SexTo,il y aura toujours le mot Toys